N’Zérékoré : Une pénurie de carburant dans la ville

0
285

N’Zérékoré-Guinée : Depuis hier mercredi 6 janvier 2021, on constate un manque de carburant dans la ville de N’Zérékoré. Certaines stations de service sont fermées, d’autres sont ouvertes, mais avoir du carburant n’est pas facile. Une situation qui fait grimper facilement le prix du transport urbain. Et surtout une bonne affaire pour le marché noir où chacun fixe le prix du litre selon ses humeurs.

Interrogés, les conducteurs de taxi-motos, chacun y va de ses commentaires. Ousmane Kaba, conducteur de taxi moto, a son avis : « Lorsque je suis sorti de la maison, je n’ai pas vu de carburants, j’ai cherché du carburant dans les stations, je n’ai pas vu, je ne sais pas s’il y a carburant ou s’ils ne veulent pas pomper. Le carburant, c’est une chose qu’on ne doit pas oublier parce que les engins roulants, c’est grâce au carburant que cela fonctionne. Les vendeurs des marchés noirs vendent à 12 000 fg ou 13 000 fg, c’est la faiblesse du gouvernement parce que les routes sont mauvaises. C’est pourquoi le carburant dès fois cela retarde en route ».

« Ce matin quand je me suis levé, j’ai appris ce manque de carburant dans la ville. Quand j’ai demandé au marché noir, on m’a dit 11 000 fg le litre, d’autres 12 000 fg voire 13 000 fg. C’est la journée d’aujourd’hui, si on ne fait pas attention d’ici demain, on va payer le carburant à 20 000 fg le litre comme d’habitude. A la Scierie, il y a le carburant, mais comment l’avoir ? Les gens sont nombreux, il y a des gens qui quittent ici jusqu’à Bounouma, une sous-préfecture sur la route du Liberia pour en à  chercher, mais nous on ne connait pas réellement la source réelle de ce manque de carburant », a martelé Fara Tolno.

Retrouvé au dépôt régional de carburant, la direction n’a pas voulu se prêter à nos questions. Elle dit qu’elle ne communique pas avec les journalistes sans l’autorisation de leurs responsables hiérarchiques.

Jules Lamilé Kombadouno guineetime.info

N’zerekoré

624467573