Cartes de presse professionnelle : La commission de délivrance désormais opérationnelle

0
254

Conakry-Guinée : Les membres de la commission de délivrance de la carte professionnelle de journalistes ont été officiellement installés ce vendredi 8 janvier à Conakry. C’était en faveur d’une cérémonie organisée pour la circonstance à la Haute autorité de la communication (HAC). Elle a connu la présence des responsables des associations de presse, des commissaires de la HAC et de certains journalistes des médias publics et privés.

Le commissaire Amadou Touré est le président de la commission de délivrance de la carte professionnelle de journaliste.

Il a, dans son discours de circonstance, exhorté les autres membres de la commission à plus d’assiduité et de ponctualité. « Chers confrères, le choix porté sur  vous par vos différentes entités est l’expression d’une confiance des pères. Mieux, il est synonyme de la reconnaissance de vos compétences professionnelles, mais aussi de votre intégrité et dévouement dans la réalisation des activités liées au secteur en Guinée. Pour cela, je voudrais vous exhorter à plus d’assiduités et ponctualité dans les sessions que nous aurons à animer. Mais à observer plus de rigueur surtout dans le traitement de chaque dossier qui nous sera soumis », exhorte M. Touré. Cette commission composée de 10 membres aura la lourde tâche de délivrer aux journalistes des services publics et privés la  carte de presse professionnelle.

Le président de la HAC rappelle le bien-fondé de cette action et les différentes procédures. « Cela augure deux choses : l’assainissement de la presse et des organes de la presse. Tout le monde s’est plaint de certains journalistes qui ne feraient pas correctement leur travail, je pense plus généralement à ceux qui ont infiltré la presse. Ils ne font pas leur travail et ils doivent être exclus de la presse. Et le moins que la loi a prévu la carte, nous l’avons rendu justement gratuite pour permettre aux journalistes de l’avoir. Nous avons aussi décidé de faire l’enrôlement au siège des organes pour éviter que des intrus ne prennent la carte alors qu’ils n’en ont pas droit. La commission qui a été installé se rendra à l’intérieur du pays et chaque journaliste qui remplit les conditions sera enrôlé sur place, ils n’ont pas besoin de se déplacer nous les trouverons sur place », souligne le président de la HAC, Boubacar Yacine Diallo.

Pour l’instant, plus de 1945 ont postulé pour avoir la carte professionnelle de presse. Le début d’enrôlement aura lieu dans un bref délai annonce le président de la HAC.

Oumar Camara