Université de Conakry : «De sa création à nos jours, plus de 40 000 cadres supérieurs ont été formés» (Pr Doussou Lancinet Traoré, recteur)

0
118

Conakry-Guinée : A la faveur de l’inauguration récente des nouvelles infrastructures à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, le recteur, Pr Doussou Lancinet Traoré, a mis l’occasion à profit pour rappeler les différentes mutations et appellations intervenues au sein de l’Université de sa création en 1962 à 2006.

Depuis sa création en 1962, la toute première institution d’enseignement supérieur de la Guinée, l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC), fruit de la coopération entre la Guinée avec l’ex Union Soviétique, avait pour mission principale la formation des cadres du pays après le départ de l’administration coloniale suite à l’accession du pays à la souveraineté nationale le 2 octobre 1958. A l’époque, l’institution portait le nom de l’Institut Polytechnique de Conakry (IPC) comprenant les facultés d’Agronome, de Génie-civil, de Mines et Géologie, de Sciences de la nature. En 1970, il devint l’Institut Polytechnique Gamal Abdel Nasser de Conakry (IPGANC), en hommage au président égyptien en visite à Conakry. Nom qu’il portera jusqu’en 1989, sous le règne de feu Général Lansana Conté, avant de devenir l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC). Après ces différentes péripéties, s’en suivra la pléthore à cause de sa convoitise due au fait qu’elle a été l’une des principales institutions d’enseignement supérieur du pays. Ainsi, contrainte en 2006 de recevoir une vague d’étudiants au-delà de sa capacité d’accueil, les dortoirs seront transformés en salles de classe. Un acte qui souleva des vagues de manifestation et d’échauffourées sur le campus. Toute chose qui avait alors amené certains étudiants à suivre les cours débout et d’autres en s’asseyant à même le sol.

Cette situation demeurera jusqu’en 2010, année de l’avènement du Pr Alpha Condé au pouvoir suivi de la nomination de Doussou Lancinet Traoré comme le recteur de ladite Université pour qu’un vaste programme de rénovation et d’extension des édifices intervienne au sein de cette institution. Ce sont donc les 29 salles de classe, cinq amphithéâtres et d’autres édifices qui ont fait récemment l’objet de cette première phase d’inauguration. «La réalisation de ces nouvelles constructions, la capacité de l’université va être multipliée, disons par trois, voire même par quatre parce qu’il y a suffisamment de salles de classes, suffisamment d’amphithéâtres. Il y aura la possibilité également de loger d’autres filières de formation à l’Université », souligne le recteur, Pr Doussou Lancinet Traoré avant de conclure que c’est à cause de la pléthore d’étudiants sur le campus que les dirigeants de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry d’alors ont été emmenés à transformer les dortoirs en salles de classe.

Il faut signaler qu’avec ces réalisations, l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry affiche une nouvelle image. De sa création à nos jours, cette institution d’enseignement supérieur a formé plus de 40 000 cadres supérieurs.

Amara Touré