« La libération des personnes arrêtées n’a rien à avoir avec le dialogue » (Député)

0
120

Conakry, Guinée : le Président de la Génération Citoyenne a indiqué ce dimanche lors d’un entretien téléphonique avec notre rédaction que la libération des détenus politiques ne doit pas être forcément un préalable pour la relance du dialogue politique dans le pays.

La main tendue du pouvoir de Conakry était déjà faite par le Président Alpha Condé lors de son discours d’investiture.

Ce député soutient que ces personnes méritent un jugement crédible et juste.

« Je suis un peu dubitatif sur ce jeu politicien entre un Président qui tend la main et une opposition qui accepte d’aller au dialogue sans savoir de quoi va-t-elle parler >> analyse l’honorable Fodé Mohamed Soumah. Cet élu du peuple veut se montrer très méfiant sur la question.

« Ce qui parle de dialogue aujourd’hui, je me demande c’est pour parler de quoi? Quand au Président, lorsqu’il  y’a une main tendue, il faut que les gens sachent ce qu’il y’a dans cette main(…) Et donc, aujourd’hui, je voudrais bien savoir le dialogue de quoi il retourne>>  s’est interrogé le patron de la GECI.

« La libération des personnes arrêtées n’a rien à avoir avec le dialogue, ça ne doit même pas être un préalable avec le dialogue. C’est quelque chose qui fait partie des acquis démocratiques>> Soutient-il.