Fermeture des frontières : les transporteurs routiers de Guinée demandent des solutions idoines à l’Etat

0
202

Conakry-Guinée : Le bureau exécutif de l’Union nationale des transporteurs routiers de Guinée et la fédération syndicale nationale professionnelle des transporteurs et de la mécanique générale de Guinée étaient face à leurs membres ce mardi 12 janvier à la Bourse du travail. Il était question de faire le compte-rendu des démarches menées par les deux institutions depuis la fermeture des frontières par la Guinée avec certains pays voisins.

Dans une déclaration rendue publique, l’Union et la fédération syndicale ont demandé à l’État de trouver une solution à cette situation. On vous propose un extrait de cette déclaration lu par Ahmed Maghariou Diallo :

« Depuis le mois de septembre 2020 jusqu’à nos jours, nous avons adressé une correspondance au ministère des Transports avec ampliation aux autres ministères notamment :

  • Le ministère de l’administration de l’administration du territoire et de la décentralisation ;
  • Le ministère de la Défense nationale ;
  • Le ministère du Commerce ;
  • Le ministère de la Sécurité et de la Protection civile ;
  • Le ministère du Budget.

Toutes les explications, le calvaire que vivent les transporteurs à savoir : destruction des véhicules soumis au poids, pourriture des marchandises, souffrance des équipages dû aux difficultés de trouver à manger et des soins médicaux surtout en cette période de Covid-19. Le non-respect des engagements vis-à-vis des partenaires dû à l’immobilisation des véhicules, l’insécurité notoire que vivent les transporteurs surtout avec les coupeurs de routes.

Sachant que l’État a le rôle régalien de protection et de sécurisation de la population et de ses biens, nous demandons les dispositions  idoines à cette situation. Nous suggérons à l’État d’être bien sécurisé pendant et après les mouvements sociaux, car nous avons été victimes de beaucoup de casses et de calcinations de nos moyens de transport ».

Selon le vice-président de l’union nationale des transporteurs routiers de Guinée, du côté du Sénégal, il y a 135 camions qui sont stationnés, chargés. Du côté de la Guinée, les camions qui sortaient 133, du côté de la Sierra Leone, 105.

Oumar Camara