Lenteur des sapeurs-pompiers : le DG de la Protection civile brise le silence

0
207

Conakry-Guinée : Les populations de Conakry et de l’intérieur du pays ont toujours dénoncé la lenteur des sapeurs-pompiers et le manque d’eau dans les citernes en cas d’incendie. Un acte que déplore M. Moussa Camara, contrôleur général de police et directeur général de la protection civile.

Abordant la lenteur des sapeurs-pompiers, le directeur général dire qu’il y a un problème entre nous et la population. « C’est la communication, d’abord  la population informe, c’est quand tout le bâtiment est en flamme et le feu, c’est la seconde. A chaque seconde, il se propage. Donc, au moment maintenant où tout le bâtiment est en feu, on appelle les sapeurs-pompiers. D’autres mêmes se déplacent, ils ne savent même pas  par quel moyen, il faut appeler les sapeurs-pompiers. Et même si on est informé, il faut voir la distance du service le plus proche et la distance du lieu du sinistre. Personne ne se demande quel a été le trajet parce qu’à Conakry, il y a des heures si vous voulez mettez mille sirènes, il n’y a pas de passage. Donc, avant qu’on ne quitte dans l’embouteillage pour être sur les lieux, on n’est victime des jeux de pierres, il y a des agents qui sont blessés, les camions caillassés », dénonce-t-il avant de poursuivre : « On nous dit toujours qu’on vient sans eau. Les camions que nous disposons, c’est les camions de 2 000 litres, 3 000 litres. Un camion de 3 000 litres si vous venez dans un lieu d’incendie où le feu a fini de prendre tout et vous utilisez les 2 ou 3 lancées, c’est maximum 10 minutes. Après cela, il faut aller chercher de l’eau. Les bouchons d’incendie sont tous arraché, donc on n’a pas les sources d’approvisionnement en eau. Donc, il faut retourner jusqu’à la base. Et quand c’est comme cela pour la population, ils sont venus sans eau parce qu’ils ne connaissent pas la capacité d’eau qui se trouve dans la citerne. Et ça doit travailler pendant combien de temps ? Personne ne se demande le camion qui est venu quelle est sa capacité ? Quel est le temps qu’il doit mettre en train de travailler ? ».

Malgré les efforts fournis par la direction de la protection civile, force est de constater que les incendies en Guinée font beaucoup de victimes. Souvent causées par des courts-circuits, suite aux branchements anarchiques de l’électricité.

Oumar Camara