Santé : le lait maternel, source d’épanouissent !

0
257

Conakry-Guinée : Le lait maternel est le meilleur aliment pour un nouveau-né. C’est un aliment complet qui contribue à la croissance et au développement du bébé. Chaque maman  produit spécialement pour son propre enfant. Le lait  maternel, de par  sa composition en eau (87,5% environ), en glucides (7% environ), en lipides (4% environ), en protéines (1% environ), offre la  teneur parfaite au bébé.

La composition du lait maternel apporte tous les nutriments nécessaires tandis qu’il est toujours conservé et il évite la  constipation. En allaitant, le bébé reçoit un nombre d’anticorps qui lui permet  de mieux lutter contre les infections.

Dr Mariame Camara, chef service pédiatrie du CMC Minière, donne des détails : « Tout bébé doit recevoir normalement son premier tétée après l’accouchement qui est le colostrum. Il est le mieux indiqué jusqu’à un certain âge pour son développement psychique et mentale de l’enfant. Un enfant allaité au sein est plus résistant aux infections qu’un enfant allaité  artificiellement. Le colostrum qui est épais et très sucrée vient aux premiers tété et après 10 minutes commence le lait maternel. C’est pourquoi, il est  recommandé de laisser l’enfant  au sein  donné pendant au moins 30 minutes avant de changer. Et après chaque tété, la maman doit boire beaucoup d’eau ou manger beaucoup avant la prochaine tété. L’enfant doit avoir 12 tétés par jour qui sont repartis par 2 heures. L’allaitement maternel est un moment d’échange privilégié entre la mère et son enfant qui renforce les liens affectifs. Le bébé reconnait l’odeur de sa maman et celle de son lait, tout comme la maman peut distinguer l’odeur de son bébé. Or, un lien d’attachement se tisse aussi autour de l’odeur reconnue. L’alertement maternel facilite le contact physique entre la mère et le bébé. Cela permet à l’un et à l’autre de se découvrir et de construire une relation profondément émotionnelle. Tandis qu’un enfant alerté au biberon est souvent malade (ballonnement, diarrhée et malnutrition). Puisque les intestins sont encore immatures et fragiles. Le lait maternel accélère les contractions de l’utérus lui permettant de reprendre sa place rapidement après l’accouchement. Le lait maternel contient des composants impossibles à récrée artificiellement pour le lait en poudre ».

Amara Touré