Malick Sankhon se confie : «Je fus emprisonné au Camp Boiro étant étudiant…»

0
181

Conakry-Guinée : Ce mardi 19 janvier, en marge du symposium à l’honneur de l’ancien ministre Kader Sangaré, décédé hier 18 janvier 2021 à Conakry des suites de maladie, le Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) a raconté un pan de son passé douloureux pendant le 1er régime de feu Ahmed Sékou Touré.

Sans mentionner les raisons qui lui ont conduit au sinistre Camp Boiro où il a été emprisonné, Malick Sankhon a confié qu’il a été sauvé de justesse par deux personnes notamment, le ministre Toumany Sangaré (Père de Abdoul Kader Sangaré, lui-même ancien ministre des Sports, ndlr) et capitaine Siaka Touré (frère du Président Ahmed Sékou Touré). « Il y a eu une amitié très sincère et très profonde entre Kader Sangaré et moi. Son père, le ministre Toumany Sangaré est celui qui m’a sauvé au Camp Boiro. Je fus emprisonné au Camp Boiro étant étudiant à l’IPGAN à l’époque, n’eut été l’intervention du père de Kader, n’eut été l’intervention du capitaine Siaka Touré à l’époque, peut-être que je ne serai plus de ce monde », a révélé Malick Sankhon avant d’ajouter : «Je ne dis pas que je dois la vie à quelqu’un, mais ces deux (2) personnalités, jusqu’à ma mort, je ne les oublierais pas. Grâce à elles, je suis sorti du Camp Boiro et j’ai pu quitter la Guinée tranquillement ».

Moïse Rama Fils