Mort de Mamadou Oury Barry en prison : les États-Unis d’Amérique exhortent le gouvernement guinéen à respecter les procédures régulières (Déclaration)

0
124

Déclaration de l’Ambassade des États-Unis d’Amérique sur la Mort de Mamadou Oury Barry

L’ambassade des Etats-Unis a appris avec tristesse la mort d’un autre militant de l’opposition, Mamadou Oury Barry, un partisan de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) âgé de 21 ans, décédé le 16 janvier dernier alors qu’il était détenu à la prison centrale de Conakry.  Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille et à ses amis. 

Les États-Unis continuent d’exhorter le gouvernement guinéen à respecter les procédures régulières et l’État de droit en s’attaquant aux perceptions de restrictions ciblées sur les dirigeants de l’opposition et en veillant à ce que les personnes détenues bénéficient de procès équitables sans retard injustifié. Nous encourageons le gouvernement à donner la priorité aux enquêtes et aux processus judiciaires transparents afin que les responsables des violences soient tenus de rendre des comptes.

Les principes de base pour le traitement des prisonniers comprennent un environnement sain et l’accès aux services de santé disponibles dans le pays sans discrimination en raison de leur situation juridique.

Version anglaise

U.S. Embassy Conakry Statement on the Death of Mamadou Oury Barry.

The Embassy has learned with sadness of another opposition activist, Mamadou Oury Barry, a 21 year old supporter of Union of Democratic Forces of Guinea (UFDG), who died on January 16 while in detention at the Conakry Central Prison.  We express our sincere condolences to his family and friends. 

The United States continues to urge the Government of Guinea to respect due process and the rule of law by addressing perceptions of targeted restrictions on opposition leaders and ensuring those detained receive fair trials without undue delay.  We encourage the government to prioritize investigations and transparent judicial processes to hold accountable those responsible for violence.

Basic principles for the treatment of prisoners includes a providing a healthy environment and access to the health services available in the country without discrimination on the grounds of their legal situation.