Augmentation du prix du pain à Labé : les autorités préfectorales brisent le silence !

0
203

Labé-Guinée : Comme on vous le disait dans l’une de nos précédentes dépêches, la Coopérative régionale  des boulangers de Labé décide d’augmenter le prix du pain à partir du lundi prochain. Au lendemain de cette décision, le préfet de Labé et le directeur préfectoral du Commerce tapent du poing sur la table et menace de sévir contre tout boulanger qui se hasarderait à augmenter le prix du pain.

« Je rappelle que depuis le vendredi passé, j’ai reçu un mail du ministre relatif à la fixation des prix de la farine et du pain. A notre grande surprise, hier soir, je suivais le journal, le président de la coopérative régionale des boulangers de Labé a dit à l’issu d’une concertation avec tous les membres de leur association, il a été décidé d’augmenter le prix du pain de 3 000 à 4 000 francs à partir du lundi prochain. Connaissant les tenants et les aboutissants, aujourd’hui je suis allé vers M. le préfet pour le tenir informer de ce qui se passe à travers la ville. M. le préfet m’a instruit d’appeler le président des boulangers pour une concertation. Le préfet a été très clair. Puisqu’officiellement ni le prix de la farine ni le prix du pain n’a augmenté alors il va s’en dire qu’on ne peut pas tolérer cela dans la préfecture de Labé. Donc, il (le préfet) a clairement dit au représentant des boulangers que tout boulanger qui peut produire le pain et vendre à 3 000 francs n’a qu’à continuer à produire le pain. Et tout boulanger qui n’est pas prêt à vendre à 3 000 d’arrêter les activités en attendant pour ne pas être en mal avec la loi. Les boulangers ont également donné certains détails par rapport aux vendeurs de farine de respecter le prix qui est officiellement fixé jusqu’à nouvel ordre », explique M. Alsény Diaby, directeur préfectoral du Commerce.

Aissatou Diallo Labé pour guineetime