Ministère de la Culture et du Patrimoine historique : la ministre Sona Konaté installée dans ses fonctions

0
163

Conakry-Guinée : Le ministre d’État, ministre sortant de la Culture et du Patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, a passé le témoin ce mardi 2 février Mme Sonna Konaté, ministre entrante. La cérémonie  de passation s’est  déroulée au Musée national de Sandervalia.

Pour avoir conduit les destinées du ministère de la Culture depuis 2017, c’est un Sanoussy Bantama Sow très réconforté qui s’est présenté ce mardi au musée national de sandervalia. En s’adressant aux cadres et acteurs culturels présents, le désormais ancien ministre de la Culture est revenu sur certaines actions réalisées : « La création et la mise en place du Fonds de développement des arts et de la culture (FODAC), le renforcement des capacités de 155 acteurs culturels en montage, suivi et évaluation de projets culturels et les procédures de décaissement au niveau du FODAC, la finalisation et l’adoption de la nouvelle politique culturelle nationale, l’adoption de la loi 063 sur la protection du patrimoine culturel national, la ratification de la convention sur la protection et la promotion du patrimoine culturel subaquatique, la ratification de la convention sur la renaissance culturelle africaine, l’adoption et la promulgation de la loi portant protection de la propriété littéraire et artistique en Guinée, la ratification de la Charte de la renaissance culturelle africaine, la réalisation d’une étude diagnostique sur l’industrie du livre en Guinée, la formation des bibliothécaires du CELPAC, en partenariat avec le COBIAC, la prise en charge financière des anciennes gloires de notre culture nationale, chacun touche par mois cinq millions de francs guinéens et à vie ( …) ».

Pour redonner à la culture guinéenne son image d’antan, l’esprit d’équipe sera le fer de lance de la nouvelle patronne du ministère de la Culture et du Patrimoine historique, Sona Konaté, a déclaré : « Je compte sur la compétence, l’esprit d’équipe et l’engagement de l’ensemble de mes collaborateurs et du monde culturel». Parlant des défis à relever, Mme Konaté compte intégrer la culture comme une composante essentielle de la croissance économique. Comment intégrer la culture comme une composante essentielle de la croissance économique en tant que secteur participant à la création d’emplois, d’activités génératrices de revenus et de renforcement du capital humain dans la perspective durable ? Comment renforcer la dynamique de valorisation du patrimoine culturel national afin de la rendre efficiente ? Comment renforcer la dynamique de valorisation du patrimoine culturel national afin de rendre efficiente l’appropriation de nos valeurs identitaires nationales en particulier pour les jeunes ? Comment promouvoir et favoriser la liberté créatrice et la diversité des expressions culturelles nationales dans un monde globalisé ? Tant de questions qui se traduiront comme perspectives de Dame Sonna Konaté. Mesurant le poids de la charge qui lui est confiée ainsi que les responsabilités qui s’y attachent, la nouvelle ministre de la Culture affiche sa détermination de répondre à la volonté du Chef de l’Etat, celle de voir la Guinée redorée sa place d’antan en Afrique et dans le monde sur le plan culturel.

Oumar Camara