Ministère de l’Agriculture : Mariama Camara passe le témoin à Patrice Roger Millimono

0
177

Conakry-Guinée : Le premier gouvernement de la 4ème République prend forme peu à peu. Ce mardi 2 février, Mariama Camara, ministre sortant de l’Agriculture, a cédée son fauteuil à Patrice Roger Millimono, le nouveau promu à la tête de ce département.

La cérémonie de passation de service s’est déroulée dans l’enceinte dudit département sous la présidence du ministre d’Etat, ministre Secrétaire général à la Présidence de la République, Naby Youssouf Kiridy Bangoura et devant quelques membres du gouvernement ainsi que des cadres et responsables du ministère de l’Agriculture.

Depuis janvier 2018, Mariama Camara dirige le département de l’Agriculture. Pendant ces deux années, la tâches n’a pas été facile avoue-t-elle, mais des bases solides ont été posées dans le but de promouvoir l’agriculture en Guinée. « La mission est loin de finir, mais nous avons consolidé les bases et nous avons mis en place des mesures permettant d’amplifier la dynamique de transformation du secteur agricole (…) Même si nous n’avons pas accompli des résultats importants, il reste encore beaucoup d’efforts à déployer », a fait savoir Mariama Camara.

Parmi les difficultés qui ont enfreins l’élan de poursuite des réformes au sein du département de l’Agriculture, la désormais ministre en charge du Commerce cite entre autres : « Nous avons été confrontés à des difficultés de divers ordres parmi lesquelles on peut sommairement énumérer le vieillissement du personnel et la faible maitrise de nouveaux outils de travail. Le faible niveau d’équipement rendant difficile l’opérationnalisation des services techniques et l’atteinte des objectifs ». Et pour remédier à ces difficultés, elle propose d’engager le département dans une dynamique de renforcement des capacités basées sur des critères de compétences et de modernisation.

M. Patrice Roger Millimono, ministre délégué à la présidence en charge de l’Agriculture, quant à lui, se dit conscient des défis à relever : « Pour relever ces défis, je suivrais les orientations de son excellence M. le Président de la République, le Professeur Alpha Condé. Orientations qui ont été déclinées dans son discours de gouverner autrement du 30 janvier 2021 à savoir entre autres : la reconversion de nos mentalités aux bénéfices de nos populations, la mobilisation de toutes les énergies et les compétences du pays ». Il promet d’accorder une attention particulière à la concrétisation de la vision de Chef de l’État qui est de faire de l’agro-industrie le levier du développement de la Guinée.

Moïse Rama Fils