Johanna Barry répond à Bantama Sow : «Le Comigui, c’est mon bébé, personne ne peut me le retirer»

0
204

Conakry-Guinée : Le ministre d’État, ministre sortant de la Culture et du Patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, a annoncé mardi 2 février lors de la passation de service entre lui et la nouvelle ministre de ce département que l’organisation de Miss Guinée revient désormais à une autre structure après appel d’offre. Une information dure à avaler pour Johanna Barry qui présidait jusqu’à maintenant l’organisation de cet événement à travers le COMIGUI.

Interrogée par nos confrères de Nostalgie Guinée, dans l’émission Africa 2015, Johanna Barry a laissé entendre que le Comigui est son bébé et que personne n’a qualité de le lui réitérer. « C’est un non-événement parce que cette attitude, je la vis depuis plus de 10 ans. Le problème se trouve au sein de ce département, il y a des personnes là-bas qui n’ont envie qu’une seule chose, récupérer le COMIGUI. Mais il faut qu’il sache que ce comité m’appartient, il est mon bébé, je l’ai fait naître et j’essaie de l’entretenir avec mes propres moyens. Donc pour moi c’est un non-événement et le département n’a pas le droit, ils n’ont pas cette capacité de le retirer ce comité-là. Tout se passe au niveau de la justice », rappelle Mme Barry.

Par ailleurs, Dame Johanna Barry pointé un doigt accusateur au conseiller juridique du ministère de la Culture et du Patrimoine historique qui serait à la base de son calvaire. « J’avais déjà un contrat de 10 ans avec le ministère de la Culture et c’est cette convention qui a été combattue jusqu’à aujourd’hui. Il a fallu ce fameux conseiller juridique parce qu’il faut que je le nomme, ce monsieur est un virus. Toute sa mission là-bas, c’est comment démolir ce comité Miss Guinée pour le donner à qui ? Je ne sais pas. Peut-être à une de ces copines, je ne sais pas ? Ils ont foutu mon Comité en l’air, ils l’ont mis de côté, ils ont voulu faire un contrat de deux ans que moi j’appelle un torchon. Ils avaient normalement des devoirs envers le comité, ils n’ont pas respecté et ils n’ont jamais respecté. Je n’ai jamais reçu un sou de ce département, jamais reçu un soutien de ce département. C’est ce conseil juridique qui fait croire aux autres que c’est possible de récupérer ce comité dans les mains de Johanna Barry, mais il se fout le doigt dans l’œil », indique-t-elle.

Mme Johanna Barry invite la ministre Sona Konaté à se méfier de certains membres de son cabinet qu’elle qualifie de virus. Elle a ensuite réitéré son engagement à collaborer avec la nouvelle ministre de la Culture et du Patrimoine historique.

Oumar Camara