Augmentation des prix sur le marché : l’UDCG suggère de véritables réformes au ministère du Commerce

0
258

Conakry-Guinée : Lutte contre la vie chère, c’est l’objectif que s’est fixé l’Union pour la Défense des Consommateurs de Guinée (UDCG) pour barrer la route à la montée exponentielle du prix des denrées de première nécessités sur le marché. Après la prise de fonction de la nouvelle ministre du Commerce, Mariama Soguipah Camara, le président de l’UDCG, M’Bany Sidibé, pense que des réformes doivent être faites au de ce ministère.

Il suggère la suppression de plusieurs directions qui pour lui ne sont pas à l’avantage des consommateurs parce qu’elles sont inertes face aux problèmes des consommateurs guinéens. Plus loin, il invite le Président Alpha Condé à s’impliquer pour un dénouement de la crise.

L’Union pour la Défense des Consommateurs de Guinée se dit très inquiète de l’augmentation des prix des denrées sur les différents marchés du pays. M’Bany Sidibé indique que ces augmentations exponentielles ont forcément des conséquences sur la vie des consommateurs. « Vous savez, tout récemment ils ont voulu fixer le prix du pain qui n’avait jamais été respecté par l’ensemble des acteurs qui ont signé cela. Dans les jours qui viennent, nous lançons un appel très solennel à l’ endroit de tous les commerçants véreux de tout mettre en œuvre pour diminuer sensiblement leur tarifs sur les denrées alimentaires et sur des biens et services dans les meilleurs délais », peste-t-il.

Il compte attirer l’attention du gouvernement à travers un mémorandum sur cette augmentation des prix sur le marché mais également sur l’application de la loi portant réglementation des prix en Guinée. « Nous n’allons plus rester les bras croisés et voir l’ensembles des acteurs faire souffrir les consommateurs guinéens. Aujourd’hui, tous les prix ont augmenté et les consommateurs sont dans la précarité la plus absolue. Nous n’allons plus accepter cela », prévient M’Bany Sidibé.

Face à la persistance de la situation en dépit de l’instruction du Chef de l’État sur la baisse du prix du pain, les consommateurs continuent toujours à acheter cette denrée très prisée à 4 000 francs guinéens. Le président de l’UDCG demande au Président Alpha Condé de s’impliquer davantage dans la résolution de la situation. « Nous demandons l’implication du Président en instruisant son gouvernement. Nous avons vu que le Ministère du Commerce a besoin de réformes. Il y a beaucoup de Directions qui doivent être supprimées au sein de ce ministère pour l’adapter aux réalités du pays. Des dispositions et lois existent, mais le Ministère du Commerce est incapable d’appliquer les lois, car il y a un clan qui empêche les réclamations des consommateurs », dénonce M. Sibidé

Il menace d’organiser une marche contre la vie chère et des sit-in devant la Primature et devant le ministère du Commerce si leurs plaidoiries ne sont pas entendues.

Moïse Rama Fils