Migration irrégulière : Sensibilisons les voyageurs clandestins à travers le théâtre

0
285

Conakry-Guinée : Pour inciter les jeunes à croire à un lendemain radieux en Guinée et œuvrer  davantage contre la migration irrégulière, Talents spectacles de Guinée à travers son service de bluezones en partenariat avec la compagnie tery circus a mise sur pied une activité théâtrale axée sur l’information et la sensibilisation des jeunes désireux de tenter le voyage à l’issue certaine.

Cette activité a été lancée ce jeudi 4 février 2021 à la Blue zone de Kaloum et se poursuivra respectivement dans les Bluezones de Dixinn le 5 février, Sonfonia le 6 février et Kagbelen le 7 février 2021.

Ces journées de divertissements à l’endroit des jeunes visent fondamentalement à transmettre les enjeux difficiles de l’immigration clandestine de nos compatriotes guinéens à destination du désert ou de la Mer méditerranée, au péril de leur vie.

Devant une foule composée d’élèves et d’artistes, la compagnie terya circus dans un langage artistique et théâtral a transmis un message sensibilisateur allant dans le sens d’inciter les jeunes à « construire aussi chez eux ».

Pour la directrice des opérations et du développement des Bluezones, Kadidja Bah, c’est un spectacle qui porte principalement deux volets. Le premier est culturel. « C’était le spectacle « I kanawa » (ne pars pas) de terya circus acrobatique. L’objectif, c’est de permettre aux jeunes des écoles de pouvoir découvrir la culture. Parce que le cirque, c’est un art à travers lequel la Guinée est connue mondialement. Cela les permet aussi de faire une sortie scolaire, on a voulu faire ces tournées dans les Bluezones surtout pendant cette période de Covid où le secteur culturel est en train de mourir vraiment à petit feu », dit-elle.

Ces pièces décrivent les réalités tangibles du phénomène du voyage périlleux que se donnent nos jeunes comme l’explique Mme Bah. « C’est de lier l’utile à l’agréable. Ce spectacle a aussi un message, c’est de dire aux jeunes restons en Guinée, utilisons notre talent pour créer quelques choses ici. Si on veut voyager, on peut le faire, mais utilisons les voies légales. On ne dit pas de ne pas voyager, mais ne pas prendre le risque avec les pirogues d’embarcation », a conseillé Mme Kadidja Bah.

« I kana wa », sous-entend également qu’il existe plusieurs opportunité de réussir ici en Guinée tout en contribuant au développement socioéconomique du pays.

Amara Touré