Tremblement de terre à Kindia : La construction du barrage Souapiti serait la cause

0
211

Conakry-Guinée : L’Association des sinistrés de Souapiti a organisé une conférence de presse ce mercredi 10 février au siège de l’OGDH situé à Dixinn. Plusieurs points étaient à l’ordre du jour de cette conférence de presse dont le récent  tremblement de terre dans certaines localités de Kindia.

Selon les responsables de l’Association des sinistrés de Souapiti, le dernier tremblement de terre qu’a eu lieu récemment dans certaines localités de Kindia pourrait être l’une des conséquences de la construction du barrage hydroélectrique de Souapiti.

Me Oumar Aissata Camara, porte-parole de cette association, a expliqué : « Nous allons nous réserver le droit de dire que ce sont les conséquences directes de la construction du barrage Souapiti. Mais nous savons qu’il y a un phénomène qu’on appelle sismicité induit par réservoir, c’est en quelque sorte les conséquences que des barrages pourraient nous créer comme les tremblements de terre. Ça, c’est un phénomène connu depuis 1940, premièrement aux États-Unis précisément dans le Colorado et depuis ça, les spécialistes ont découvert une dizaine de cas. Donc ce qui se passe à partir du moment, c’est une possibilité et cela s’est passé chez nous. Nous avons les raisons de croire ».

Me Camara demande à cet effet des explications à la direction du projet du barrage Souapiti : « Nous voulons que les autorités à quelques niveaux que ce soit communiquent sur les études d’impact environnemental du barrage Souapiti. Cette étude nous permet de savoir est-ce que les calamités comme ça là peuvent arriver à notre localité ? Si oui certains pourraient prendre les dispositions même avant l’intervention de l’autorité. Ces gens-là pourraient quitter ou prendre autres dispositions. Ou sinon qu’ils nous disent comment cela est arrivé ? Donc, ils sont mieux placés pour communiquer dessus ».

Le porte-parole de l’Association des sinistrés de Souapiti invite le président de la République à venir au secours des populations sinistrées par la construction de ce barrage énergétique. « Nous savons que ces déplacements vers là-bas ce limite au niveau du barrage alors que les conséquences du barrage sont méconnues par lui. Pour nous, c’est le père de la nation, il devait avoir un mot à dire dans ce que nous vivons. Soit lui-même agit ou donne des instructions qui puissent avoir des conséquences positives sur nous maintenant-là », estime-t-il.

Pour rappel, le tremblement de terre de Kindia était de magnitude 5.0 selon l’Institut d’étude géologique des Etats-Unis. Ce séisme a frappé à une faible profondeur de 14,4 km sous l’épicentre près de Kindia, à 9h55 heure locale le 3 février 2021.

Oumar Camara