Ebola à N’Zérékoré : la DRS explique les circonstances

0
209

Conakry-Guinée : C’est à travers une réunion de présentation du rapport d’investigation des cas suspects de maladies hémorragiques survenus dans la sous-préfecture de Gouécké dans la période du 28 janvier au 13 février 2021. Ce dimanche matin 14 février à la Direction Régionale de la santé (DRS) de N’Zérékoré a confirmé l’existence du virus Ebola à Gouécké.

Gouécké, situé à 45km de la commune urbaine, est l’un des sous-préfectures de N’Zérékoré. Elle a une population estimée à 23 547 habitants.

Dr Guillavogui Sira Hélène, chargé de formation, planification à la recherche de la DRS de N’Zérékoré, retrace : « Le 12 février, nous avons été informés par le Directeur de l’hôpital de l’arrivée de quelques cas suspects. Immédiatement nous nous sommes partis à la rencontre de ces malades, effectivement nous avons compris que ce sont des cas suspects. Donc, ces cas ont été prélevés et l’échantillon a été acheminé vers Conakry pour l’analyse, mais immédiatement l’équipe d’investigation a continué jusqu’à Gouécké où résidaient les cas suspects et du coup sur le terrain, on a constaté un autre cas qui était malade en famille. On l’a transféré à l’hôpital. Au jour d’aujourd’hui, nous avons deux cas suspects. Nous avons deux cas au CTPI de N’Zérékoré, un cas qui a été déféré à Conakry et deux cas qui sont décédés dont les corps sont à la morgue de N’Zérékoré en attente d’un enterrement digne et sécurisé ». Et de poursuivre : «Le cas a  commencé par une vielle, la mère de celle qui a été évacué sur Conackry. Elle s’est présentée au CS de Gouécké depuis début décembre 2020 pour saignement et celle-ci a été hospitalisé pendant cinq jours au CS et elle est sortie quelques jours après elle est décédée. Entre temps celle qui s’occupait d’elle pendant son état de convalescence aussi a développé les mêmes signes approximatifs que la vielle et au fur du temps, elle aussi est décédée. C’est ainsi que les autres membres, les  fils et frères se sont vus dans le tableau ».

Le préfet de N’Zérékoré se dit très satisfait du travail de la Direction régional de la santé DRS sur le terrain et demande de doubler plus d’efforts et surtout d’impliquer tout le monde pour combattre à nouveau cette épidémie à virus Ebola qui avait fait plusieurs morts en 2014.

Jules Lamilé Kombadouno

Guineetime.info

N’zerekoré

624 46 75 73