CHU Donka : le maire de Dixinn rend visite aux bébés siamois séparés

0
285

Conakry-Guinée : Il y a trois (3) mois de cela naissait à Faranah en Haute Guinée des siamois. Et l’intervention chirurgicale réussie des médecins guinéens au mois de décembre 2020 qui a permis de séparer les bébés. Quel est leur état de santé à ce jour ? Comment sont-ils suivis ? Pour s’enquérir de cette réalité, le Maire de la Commune de Dixinn, Mamadou Samba Diallo, accompagné de tout son cabinet, a rendu visite à ces jumeaux ce mardi 16 février 2012 à l’INSE du CHU de Donka.

A leur naissance le 29 novembre 2020 au  village de Solomana, situé à  64 km de Faranah, ces jumeaux siamois collés au niveau du dos ont failli être abandonnés dans la nature  par les siens après le décès de leur mère à l’accouchement. Transférés d’urgence à Conakry grâce à l’appel des uns et des autres sur les réseaux sociaux, ces deux petits garçons ont pu être pris en charge et subir une intervention chirurgicale afin de les séparer. Deux mois après cette intervention, les deux bébés sont séparés et sont en bonne santé rassure Dr Balla Moussa Touré, chirurgien. « Il y a eu des réunions avec chacune des équipes (médicales, ndlr) et on a défini les tactiques. Nous avons écouté tout le monde, de l’infirmier jusqu’aux médecins pour faire la synthèse et on a vu que c’est bien possible de réaliser ce travail en Guinée (…) C’est le résultat de toute l’équipe et moi je n’ai fait que coordonner. Les enfants se portent très bien, ils bougent les pieds. Cela veut dire qu’ils n’auront vraiment pas de séquelles et pourront bien marcher », rassure ce médecin auteur de l’opération.

Cette prouesse réalisée par les médecins guinéens prouve à suffisance que le pays a des  médecins qualifiés. Ce genre d’intervention réduira considérablement l’évacuation des patients à l’étranger, s’est réjoui le maire de la commune de Dixinn, Mamadou Samba Diallo, venu rendre visite avec toute sa délégation à ces bébés à l’Institut National de Nutrition et de Santé aux Enfants (INSE) du CHU Donka. « Le monde ne pouvait pas comprendre que les médecins guinéens étaient à la hauteur de faire ce genre de travail avec satisfaction. Heureusement, une équipe médicale s’est mise à la disposition des nouveau-nés qui a scientifiquement travaillé et qui a réussi à grandir les médecins guinéens. Parce qu’on ne pouvait pas penser qu’il y a des talents de ce genre en Guinée.  Nous avons compris à partir de l’instant qu’il y a des têtes », s’est félicité le premier responsable de la commune de Dixinn.

Hawa Keita, celle qui a donné l’alerte sur les réseaux sociaux, n’a pas quitté des yeux les bébés siamois du village jusqu’à Conakry. Elle-même était sceptique au départ par rapport à la réussite de l’intervention chirurgicale. « L’équipe de Dr Balla Moussa a promis de les opérer gratuitement », rappelle-t-elle avant de poursuivre : « De l’anesthésiste jusqu’au dernier, c’est une équipe qui a bien travaillé et Dieu merci, tout s’est bien passé. On n’y croyait pas, mais on est resté positif et Dieu nous a vraiment aidé, les enfants sont sauvés grâce à cette équipe que je remercie ».

A la fin de la visite, la délégation de la municipalité de Dixinn a offert une enveloppe symbolique aux parents des jumeaux.

Moïse Rama Fils