Epidémies en Guinée : Point de situation sur la COVID-19 et la maladie à virus Ebola (ANSS)

0
248

𝐒𝐢𝐭𝐮𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐜𝐨𝐯𝐢𝐝-𝟏𝟗

15 février 2021,

787 personnes ont été testées dont 53 positives soit 6,7%.

10 sortis guéris

404 hospitalisés dans les différents sites de traitement

0 décès pour un cumul de 85

17 malades sont hospitalisés en soins intensifs

230 malades sont passés à la réanimation dont 173 sont sortis guéris

𝗦𝗶𝘁𝘂𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗘𝗯𝗼𝗹𝗮 (𝗔𝘃𝗲𝗰 𝗰𝗮𝘀 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗶𝗿𝗺𝗲́𝘀/ 𝗽𝗿𝗼𝗯𝗮𝗯𝗹𝗲𝘀 : 𝗚𝗼𝘂𝗲́𝗰𝗸𝗲/𝗡𝘇𝗲́𝗿𝗲́𝗸𝗼𝗿𝗲́

𝗔𝘃𝗲𝗰 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗮𝗰𝘁𝘀 𝗮𝗰𝘁𝗶𝗳𝘀 : 𝗥𝗮𝘁𝗼𝗺𝗮/𝗖𝗼𝗻𝗮𝗸𝗿𝘆 )

Date de confirmation du 1er cas: 13 février 2021

Nombre de cas suspects : 02

Nombre de cas probables :04

Nombre de cas confirmés : 03

Nombre de cas hospitalisés : 04

Nombre de décès hospitaliers :01

125 cas contacts ont été enregistrés dont 115 à Nzérékoré et 10 à Ratoma et le taux de suivi des contacts est de 95%

Le 13 février 2021, la Guinée a déclaré une seconde épidémie de la maladie à Virus Ebola suite à la détection de trois (3) cas confirmés dans la sous-préfecture de Gouécké Préfecture de Nzérékoré.

A date, nous avons enregistrés malheureusement cinq (5) décès pour lesquels nous adressons nos sincères condoléances aux familles éplorées et prions Allah afin qu’il bénisse les âmes de nos regrettés disparus !

125 personnes contactes sont sous surveillance dont 115 à Nzérékoré et 10 à Conakry précisément dans la commune de Ratoma. Ces sujets contacts seront suivis pendant 21 jours.

Actuellement, trois (3) malades sont prise en charge dans nos centres de traitement à Nzérékoré et Conakry.

Pendant ce temps, les équipes d’investigation sont à pied œuvre pour approfondir la recherche des cas actifs, délimiter le foyer et proposer d’autres mesures.

Le ministère de la Santé à travers l’ANSS et en collaboration avec les partenaires ont pris les dispositions idoines pour circonscrire l’épidémie.

Il s’agit :

• De l’envoie d’une équipe d’appui à Nzérékoré ;

• De l’isolement et traitement des cas ;

• De l’identification et du suivi des contacts ;

• De l’ouverture du CT-Epi de Nzérékoré et de Conakry pour Ebola.

• De la sensibilisation des populations de Gouécké.

En plus de ces mesures, d’autres actions urgentes sont en cours notamment :

• L’acheminement d’un chapiteau de grande capacité à Nzérékoré ;

• La réception des vaccins anti Ebola dans les 72H qui suivent ;

• Le renforcement des mesures de contrôle de l’épidémie.

Ebola n’est pas une fatalité mais exige de tout un chacun une vigilance accrue sur les mesures qui suivent :

• Ne pas se serrer les mains ;

• Ne pas toucher les fluides corporels ainsi que les vêtements et objets personnels des malades, suspects et personnes décédées d’Ebola ;

• Ne pas garder un malade à la maison ;

• Se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon ;

• Eviter d’être en contact avec des personnes suspectes ;

• Ne pas toucher, embrasser ou même laver une personne malade suspecte ;

• Eviter de manipuler les animaux malades ou leur chair ;

• Accepter les enterrements dignes et sécurisés.

Quant à la prévention de la COVID-19, les mesures suivantes sont de mise :

• Se faire dépister pour connaitre son statut à la covid-19 ;

• Se faire hospitaliser très tôt dès qu’on est déclaré positif ;

• Se laver correctement et régulièrement des mains à l’eau et au savon ou avec le gel hydro alcoolique ;

• Porter correctement le masque couvrant le nez et la bouche en présence de toute autre personne