Religion : «Le carême commence avec le Mercredi des cendres et finit le Jeudi Saint» (Père Sébastien de la paroisse Saint-Jean de Dabompa)

0
449

Conakry-Guinée : Hier mercredi 17 février 2021, les fidèles chrétiens catholiques ont débuté le carême qui se déroulera pendant 40 jours. Ils sont appelés à s’abstenir de toutes alimentations durant la période de jeûne de 6h à 18h, explique le père Sébastien de l’église Saint-Jean de Dabompa.

Selon ce curé, le carême chrétien est totalement différent du jeûne que l’on observe. « Hier, nous avons commencé le carême chrétien qui veut dire 40 jours, c’est pour dire que le mot carême ne doit pas être utilisé n’importe comment et ce n’est pas parce qu’on jeûne qu’on fait le carême et ce n’est que les catholiques qui font le carême. Les autres ne font que du jeûne », a insisté le père Sébastien.

Interrogé, le curé de la paroisse de l’église Saint-Jean précise que le carême chrétien commence avec le Mercredi des cendres qui est un moyen permettant aux fidèles chrétiens de montrer à Dieu qu’ils s’humilient. C’est aussi un moyen pour le chrétien de montrer qu’il veut mener une réelle conversion, c’est donc un moyen de pénitence.

Poursuivant, le père Sébastien mets un accent sur le déroulement du carême. « Le carême commence avec le Mercredi des cendres et finit le Jeudi Saint. Si on fait le compte, cela fera 46 jours, mais dans ce compte, il faut savoir que dans l’église catholique, les dimanches ne sont pas compté comme jour de jeûne. Parce que le dimanche, c’est le jour de la résurrection du Seigneur, mais celui qui veut jeûner, peux le faire », a-t-il rétorqué avant de donner l’importance du carême chrétien : « Généralement, le jeûne chrétien n’est pas alimentaire seulement, c’est aussi un changement de comportement. On mise beaucoup sur le comportement parce que c’est un moment de réconciliation. Ensuite, on demande au chrétien d’exercer sa charité (l’aumône). Donc, on demande à ce qu’il partage le peu qu’il a. C’est aussi une façon d’observer son jeûne, c’est pour dire que ce n’est pas simplement une privation alimentaire ».

Le responsable de la paroisse a rappelé l’historique du carême : « Vous savez Jésus avant qu’il ne commence son ministère. C’est-à-dire avant qu’il annonce la bonne nouvelle, il avait fait une retraite de 40 jours et 40 nuits sans manger ni boire. Donc, c’est après avoir fait cela qu’il a annoncé la bonne nouvelle. Nous pouvons dire que Jésus a fait cette imitation aux prophètes qui l’ont précédé, notamment Moïse qui a fait 40 jours au mont Sinaï. C’est en ce moment qu’il a reçu les tables de la loi », a-t-il renchéri.

Pendant les 40 jours, les fidèles chrétiens font régulièrement des prières appelées la messe qui sont couronnées par le jeûne qui dure 30 minutes voire 1h. Il faut noter que les chrétiens protestants n’observent pas le carême parce qu’ils protestent la mauvaise pratique de l’évangile.

Aïssatou Alhassane Diallo