Gouécké (N’Zérékoré) : C’est parti pour la vaccination contre Ebola

0
850

N’Zérékoré-Guinée : Ce mardi 23 février 2021, la vaccination contre le virus Ebola a été lancée à Gouécké, préfecture de N’Zérékoré.

Dans son discours de circonstance, le ministre de la Santé, le Général de brigade Rémy Lamah, a invité la population de Gouécké à croire au vaccin. «J’invite les différents acteurs sanitaires impliqués dans la conduite des activités de vaccination de riposte à aller au-delà du taux de couverture vaccinale pour soutenir de façons pérenne les actions de prévention et de sensibilisation en faveur des populations. On a vu par le passé des veuves, des orphelins refusés. Cette fois-ci, nous connaissions ce qu’on a connu par le passé. Heureusement, on a toute les armes à notre portée pour lutter contre cette épidémie  à virus Ebola. Je demande que vous soyez coopérants, que vous ne vous cachez pas. Ce vaccin n’est pas un poison. Voilà pourquoi c’est fait de façon publique pour que vous vivez les réalité », a martelé  le ministre de la Santé.

Le Pr Georges Alfred Ki-Zerbo, représentant résident de l’OMS en Guinée, a retracé les conséquences de cette maladie. Il a rassuré la population de l’efficacité du vaccin. « Nous avons tous en tête des ravages que Ebola a fait sous le plan du développement et au plan économique et même socio-économique entre 2014 et 2016 en Guinée. C’est une maladie qui ravage non seulement les familles. L’épidémie qui a été déclarée le 14 février 2021 par les autorités de la Guinée a été reconnu comme une épidémie avec un haut risque pour le pays et particulièrement là où elle a commencé ici dans la région de N’Zérékoré, malheureusement dans cette localité de Gouécké. C’est pour cette raison que rapidement le risque a été évalué par l’ensemble des partenaires et le programme des urgences de l’OMS en lien avec tous les autres partenaires avec tout le Programme des Nations Unies.  A tout mettre à disposition un vaccin pour protéger la communauté contre la propagation de cette maladie. C’est un vaccin qui est sûr qui a été utilisé à large échelle par exemple en République  Démocratique du Congo », a-t-il rappelé.

Malgré la sensibilisation porte-à-porte des fils de la localité pour l’acceptation de ce vaccin, bon nombre de citoyens de Gouécké restent réticents.

Jules Lamilé Kombadouno guineetime.info

624 467 573