Labé : un jeune viole trois fillettes

0
816

Labé-Guinée : Le viol des filles et femmes est devenu récurrent dans la commune urbaine de Labé. Dans le secteur Domby, quartier Daka 1, c’est un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années qui est accusé d’avoir violé 3 fillettes dont l’âge varie entre 6 et 9 ans. Les faits se sont produits dans l’après-midi de ce vendredi 26 février 2021.

Le présumé violeur aurait été arrêté la nuit du vendredi à ce samedi 27 février 2021  après avoir pris la fuite quelques heures  et conduit à la gendarmerie préfectorale de Labé.

Le chef secteur de Domby a confirmé l’information avant de souligner que le présumé responsable de ce viol a été arrêté et mis à la disposition de la gendarmerie préfectorale. « Je confirme que les fillettes sont âgées entre 6 et 9 ans, ce sont des mineures. C’est un jeune d’une vingtaine d’années qui a violé toutes les trois fillettes. Il y a eu contact, ce qui veut dire qu’il a violé les fillettes », explique-t-il.

« Hier, lors qu’on m’a informé de ce viol, j’ai mobilisé la jeunesse et on a pu mettre mains sur le jeune qui a violé les fillettes. On l’a emmené à la gendarmerie régionale vers 2 heures 30, on l’a laissé là-bas. Ce matin, je viens, on me dit que le jeune s’est enfui. On a remobilisé la jeunesse encore pour rechercher le jeune et Dieu merci, on a pu une fois de plus mettre mains sur lui. Maintenant au lieu de le ramener là où on l’avait lâché hier soir, nous sommes allés rencontrer le procureur, on lui a expliqué et il nous a donné un papier et le jeune en question est à la gendarmerie préfectorale présentement. Il avait trois pairs de ciseaux, certainement qu’il utilise pour intimider les mineures et faire sa salle besogne. Donc, on a mis les trois pairs de ciseaux à la disposition de la gendarmerie  et l’enquête est en cours », conclut Dioulde Domby, chef secteur de Domby.

Il faut ajouter que les fillettes après avoir été consultées au centre de santé de Daka 1 doivent être diagnostiquées à la maternité de l’hôpital régional de Labé ce samedi. Ce qui pourrait déterminer selon le chef secteur la suite du dossier.

Aissatou Diallo Labe pour guineetime