Religion : Gama-Bèrèma (Lola) érigé en lieu de pèlerinage par l’évêque de N’Zérékoré

0
616

Lola-Guinée : Ce samedi 20 février 2021, une cérémonie de transfert des restes de Joseph Legoura Bamba s’est effectué  à Gama-Bèrèma, situé à 45km de Lola et à 81 km du chef-lieu de la région forestière, N’Zérékoré.

Legoura Bamba, tué à cause de sa foi chrétienne en 1937 à Gama-Bèrèma, a été reconnu par l’église catholique à travers le diocèse de N’Zérékoré.

Monseigneur Raphaël Balla Guillavogui, évêque de N’Zérékoré et président de la conférence épiscopale de Guinée, dans son homélie, rappelle le sens du mot martyr. « Nous sommes réunis en ce jour mémorable pour poser un acte de foi et d’espérance. Nous voulons à travers cette célébration honorer nos vaillant témoins de l’évangile d’hier et d’aujourd’hui. Que veut dire martyr ? Márturos en grec signifie simplement témoin, mourir pour sa foi, c’est être témoin, vivre pleinement sa foi, c’est aussi être témoin du ressuscité. C’est pour cela que nous sommes venus honorer et vénérer Legoura Bamba. L’idéal aurait été de relater aujourd’hui dans les moindres détails la vie et la mort de Legoura Bamba tel que les anciens l’ont retenu. Là il y a eu de dizaines qui ont été martyrisés, beaucoup n’étaient même pas baptisés encore comme chez nous Göbou Yaza et d’autres encore que certainement nous ne connaissons pas comme Foromo Félix Gbogbolohaga de Foumbadou dans Lola. Le début de toute chose est toujours difficile. Le début de l’évangélisation en Afrique, en général, a été marqué par beaucoup de martyrs. Nous connaissons les martyrs de l’Ouganda et j’ai eu la grâce de m’y rendre. Le martyr, ce n’est pas seulement le fait de mourir, mais c’est le fait de suivre le christ jusqu’au bout », indique l’évêque avant d’appeler les fidèles chrétiens à être des martyrs. L’Abbé Jean Marie Guémou, vicaire général du diocèse de N’Zérékoré, donne la raison de cette cérémonie. « Legoura Bamba a été enterré dans la forêt sacrée et pour que Legoura puisse recevoir l’honneur qui n’avait pas pu recevoir pendant ce temps. Parce quand on assassine quelqu’un, on ne va pas l’enterrer dignement, on l’a l’enterré en secret. Finalement cette cérémonie consistait à exhumer le corps de Legoura Bamba, les restes de Legoura Bamba et à transférer ses restes au cimetière chrétien catholique. Là où il avait été enterré en secret, ils ont indiqué le lieu, on a creusé, on a trouvé et voilà que le transfert a eu lieu aujourd’hui au cimetière chrétien. Ce lieu aussi où il est enterré actuellement, l’évêque a déclaré ce lieu comme un lieu de pèlerinage où on pourra aller prier sur la tombe de Legoura Bamba et aussi demandé à Dieu de nous donner la force et le courage qu’il avait pour faire valoir sa foi », renchérit l’Abbé Jean-Marie Guémou. Le curé du secteur paroissial Saint Joseph époux de Marie de Gama-Bèrèma, Abbé Eugène Koulémou, n’a pas caché ses impressions. « Mes impressions sur cet événement historique de l’église catholique de N’Zérékoré et celle de la communauté chrétienne de Gama-Bèrèma sont des sentiments de satisfaction et de joie. Parce que Gama-Bèrèma est devenu désormais un lieu de pèlerinage où repose martyr Legoura BAMBA. A cet effet,  je voudrais remercier les autorités diocésaines et toute la famille diocésaine de N’Zérékoré et toutes les personnes de bonne volonté pour leur soutien matériel et financier pour la réussite de cet événement. Comme le dit un proverbe : « La reconnaissance est la mémoire du cœur », s’est réjoui le curé du secteur paroissial de Gama-Bèrèma. Désormais le diocèse de N’Zérékoré a deux lieux de pèlerinage, notamment Kabiéta de Göbou Yaza et Gama-Bèrèma de Legoura Bamba. Il reste à savoir quel sera le programme pour ce deuxième lieu sacré ?

Jules Lamilé Kombadouno guineetime.info

624 467 573