Economie : la BCRG, s’engage à « ramener le taux d’inflation à un chiffre »

0
389

Conakry, Guinée : En marge de la célébration du 61ème anniversaire de la création de la monnaie guinéenne, le Gouverneur de la Banque centrale de la République (BCRG) a déclaré que son institution continuera à mettre en œuvre des réformes pour maitriser l’inflation et stabiliser le taux de change.


Loucény Naby, gouverneur de la BCRG, annonce que la BCRG amplifiera ses efforts « visant à assurer les conditions d’une gestion active de la liquidité bancaire afin de ramener le taux d’inflation à un chiffre… »


De même, poursuit-il, « les réformes au niveau du marché des changes, notamment le perfectionnement des opérations de la salle des marchés, seront poursuivis dans le but de consolider les acquis en matière de stabilisation du taux de change..’’


En ce qui concerne le domaine de la supervision bancaire, la Banque centrale envisage de ‘’… rendre opérationnel le conseil national d’épargne et de crédit, procéder à la révision de la loi bancaire, rendre automatiques la transmission et le traitement des situations comptables des Banques, adopter des normes prudentielles tenant compte des dispositions de Bâle, procéder à l’implémentation des normes IFFS 9 et 16, « 


Le patron de la BCRG annonce aussi que « la supervision des sociétés d’assurances sera renforcée. En même temps, qu’un système de gouvernance conforme aux normes et standards internationaux sera mise en place..’’, ajoutant que ‘’… les pools d’assurance pour les gros risques pétroliers et miniers seront opérationnalisés afin de réduire leur délocalisation..’’ …

Les efforts pour la création d’un fonds de garantie des assurés, d’un centre de formation professionnel en assurance et actuariat et d’une société d’assurance agricole seront également poursuivis…’’ précise –t-il.

Dans son planing, la BCRG prévoit la mise en place d’un système de monétique interbancaire en Guinée’’… Déjà, un appel à concurrence a été lancé afin de recueillir les offres techniques et financiers de potentiels soumissionnaires ayant l’expertise nécessaire.
La Guinéenne de monétique est chargée du suivi de ce projet qui vise à assurer l’interopérabilité des transactions sur les cartes bancaires, entre elle et avec les supports de téléphonie mobile…

Amara Touré