Lutte contre Ebola: CDC Afrique décline ses priorités pour soutenir la Guinée

0
285

Conakry-Guinée : Une mission des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies, entendez CDC Afrique, séjourne actuellement à Conakry. A la tête de sa délégation, le sous-directeur de cette institution. Objectif ? Montrer la solidarité et se joindre aux autorités guinéennes dans la lutter contre le virus Ebola.

Le sous-directeur de CDC Afrique, Dr Ahmed Ogwell, déclare : « Notre mandat principal est d’arrêter toute maladie épidémique comme Ebola ou Covid-19.  Comme vous le voyez, la Guinée est dans une situation unique parce que d’un côté vous faites face au Covid-19 et également face à Ebola. Donc, en tant qu’Africa CDC, nous sommes ici pour montrer d’abord la solidarité et ensemble combattre l’épidémie d’Ebola ». Et d’ajouter : « Notre objectif principal est de supporter la Guinée afin que la maladie ne sort pas de son nid. Nous voulons également être sûr que la maladie ne va pas quitter la Guinée pour aller dans les pays voisins ».

 Dr Ogwell dira que  son institution compte soutenir la Guinée sur 4 volets prioritaires :

1- Le  renforcement des capacités de l’Agence nationale de sécurité sanitaire pour faire face à la maladie;

2- Supporter ou appuyer la Guinée dans les zones où la maladie est apparue : « Nous allons pour cela envoyer des experts dans la zone, envoyer un équipement de laboratoire approprié et enfin nous avons envoyé de vaccins supplémentaires pour faire face à la maladie », explique Dr Ahmed E. Ogwell Ouma.

3- Assurer la coordination de la Guinée avec les autres pays voisins concernés par la maladie : « Nous ferons cela en facilitant les discussions, en facilitant les rencontres les uns avec les autres à travers les ministres », déclare-t-il.

4- Se rassurer que  les centres d’accueil  à  grandes capacités qu’ils vont construire en Guinée seront entretenus ou restés après la maladie : « Pour cela, nous allons nous assurer que le ministre de la Santé  joue pleinement son rôle, que l’ANSS est forte, que l’Institut national de santé publique également est fort ».

C’est après avoir accompli ces 4 points, dit-il, qu’Africa CDC va quitter la Guinée et laisser la partie nationale prendre le relais, a fait savoir le Sous-directeur.

Oumar Camara