Maison centrale de Coronthie : le chef de file de l’opposition rend visite aux détenus politiques

0
465

Conakry-Guinée : Le chef de file de l’opposition Guinéenne a rencontré ce jeudi 11 mars les détenus politiques à la Maison centrale de Conakry. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des prises de contact amorcées par l’honorable Mamadou Sylla avec les acteurs sociopolitiques du pays.

Après la visite, le chef de file de l’opposition guinéenne s’est exprimé sur les conditions de détention des détenus rencontrés. « Ils se  portent très bien, Fatou Bangoura nous a signalé un problème de son pied, elle marche un peu difficilement, mais physiquement ils vont bien. Mais on a vu des gens qui ont dit qu’ils ont fait six mois sans avoir d’avocats, sans juge, sans visite. On a d’autres aussi qui ont fait 120 jours sans voir leurs avocats tel que Abdoulaye Bah et Cherif Bah. C’est déplorable parce que si tu prends quelqu’un pour dire qu’il est en conflit avec la loi, il faut aussi le juger pour qu’il soit fixé sur son sort », affirme Mamadou Sylla.

Le chef de file de l’opposition a également invité le ministère de la Justice à faire en sorte que les détenus politiques soient fixés sur leur sort. « Pour le moment, comme ce sont des détenus qui ne sont pas encore jugés, on ne sait pas quelle charge est retenue contre eux. Ce qu’on peut dire, c’est de demander au ministère de la justice, au procureur et tous ceux qui tiennent ces dossiers dans les tribunaux, c’est de faire en sorte que ces détenus soient jugés », souligne-t-il.

Le chef de file de l’opposition n’exclut pas de demander la clémence du président de la République si toutefois les charges retenues contre ces détenus politiques sont avérées.

Oumar Camara