Eventuelle hausse du prix du carburant : Des avis divergents sur le sujet

0
450

Conakry-Guinée : Face à l’annonce du ministre des Hydrocarbures sur une éventuelle augmentation du prix du carburant à la pompe, certains citoyens interrogés ce mercredi 24 mars par notre reporter ont des avis divergents.

Moussa Camara : « Il est nécessaire pour le gouvernement puisque c’est une crise mondiale, ce n’est pas la Guinée seulement. Donc chez nous ici, s’il y a un changement de prix qu’on reste et attendre la décision finale. Chaque crise, c’est l’Etat qui prend la subvention, si l’Etat est en difficulté, il ne peut rien faire. Je suis citoyen comme vous, si la contrainte est là, il faut qu’on accepte ».

Sékou Konaté lui craint les remous si toutefois le prix du litre du carburant augmentait. « C’est une mauvaise décision contre la population vue que rien ne va actuellement. J’aimerais demander au ministre de ne pas dépasser 9 500 fg sinon ça va crier. Le déguerpissement a fait beaucoup de mal aux Guinéens, si encore on augmente le prix du carburant, cela aussi c’est autre chose. A part cela, il y a une crise sanitaire aussi donc moi je crains beaucoup », a fait savoir ce citoyen très inquiet.

La rumeur de l’augmentation a fait le tour du pays, ce n’est que dans le mardi 23 mars que le ministre des Hydrocarbures a fait une annonce sur les ondes d’une radio privée de la place. Une façon de préparer les esprits avant l’augmentation qui serait prévue après le mois saint de Ramadan.

Oumar Camara