Primature : la Société civile remet un cahier citoyen de constats et de propositions à Kassory

0
310

Conakry-Guinée : Le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, a reçu en audience ce matin, la Synergie des organisations de la société civile pour la prévention des conflits électoraux et leur résolution en Guinée. Au cours de cette rencontre, un cahier citoyen de constat et de proposition sur la problématique du dialogue inclusif en Guinée a été officiellement remis au Premier ministre chef du gouvernent.

Le but de ce cahier citoyen est de favoriser une meilleure compréhension des facteurs multidimensionnels des conflits en lien avec les violences électorales, en vue d’un dialogue inclusif inter-guinéens autour de la récurrence des crises en Guinée.

 Abdoul Sacko, membre de cette synergie, a indiqué : « Cette rencontre, c’est de venir faire la remise officielle du cahier citoyen de constat  sur la problématique du dialogue inclusif en Guinée. Chose qui a été faite à la suite des élections où les organisations de la société civile qui ont fait l’observation électorale et travaillé sur les questions d’éducation électorale, de monitoring des droits, d’exclusivité, mais aussi sur les questions d’observation électorale ont décidé de mutualiser leurs efforts. C’est ce que nous avons traduit, analysé dans un cahier que nous avons proposé pour renforcer davantage la proposition de la société civile pour la paix ».

M. Sacko se dit satisfait du retour qu’a donné le Premier ministre en recevant ce cahier. «  Le Premier ministre s’est mis à la disposition de la paix et que le cahier citoyen qui lui a été proposé, il prendra connaissance à bras le corps. Qu’il rendra compte à qui de droit, les mesures seront prises pour que la perception des Guinéens qui est dans ce document puisse être prise en compte par les autorités et les partenaires », a-t-il laissé entendre.

Le représentant de la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) a rappelé qu’il accompagne ce projet pour afin participer à l’effort collectif de prévention et de gestion des conflits. « Nous avons pris part pour accompagner les organisations de la société civile qui sont réunies dans cette synergie dans le cadre de ce projet que nous sommes en train de mettre en œuvre en Guinée qui est le renforcement des capacités des acteurs électoraux. Nous accompagnons tout simplement, nous voulons que le projet puisse participer à l’effort collectif de prévention et de gestion des conflits pour appuyer aussi le cadre permanent  de dialogue comme contribution de la synergie  pour alimenter ce cadre-là », décline   Mountaga Sylla.

Oumar Camara