Interdiction de la marche des journalistes : le 1er vice-maire de Kaloum explique les raisons

0
246

Conakry-Guinée : Le Collectif de soutien au journaliste Amadou Diouldé Diallo projette ce mercredi 31 mars une marche pacifique dans la commune de Kaloum pour dénoncer la détention illégale du journaliste Amadou Djouldé Diallo. Quelques heures après cette annonce, la décision des autorités de la mairie de Kaloum n’a pas tardé à tomber.

La mairie a interdit cette marche à travers une décision. Selon le 1er vice-maire de Kaloum, une telle manifestation sur les voies et places publiques de la commune de Kaloum ne peut être autorisée en cette période. «La correspondance nous a été adressé depuis le 26 mars, donc il fallait répondre au courrier aujourd’hui et quand j’ai pris vent de cela, je les ai répondu (…). C’est un rappel, ce n’est pas une interdiction. C’est un rappel des mesures d’urgence sanitaires décrétées pour lutter efficacement contre de COVID – 19 dans le pays. Donc, cela doit impliquer tous les citoyens au respect scrupuleux de ces mesures barrières toujours en vigueur et pour ces motifs, une telle manifestation sur les voies et places publiques de la commune de Kaloum ne peut être autorisée en cette période. Nous tous on est tenu obliger de respecter ces mesures jusqu’à terme (…) » déclare El Hadj Ibrahima Bleu Bangoura.

Reste à savoir si le collectif va se plier à cette décision de la mairie de Kaloum.

Oumar Camara