Nomination de préfets : Ces mutations qui font des heureux et des mécontents (Réactions)

0
281

Conakry-Guinée : Des permutations de préfets effectuées le mardi 30 mars 2021 par le locataire du Palais Sékhoutouréyah sont différemment appréciées par les citoyens de ces localités concernées. Trois (3) préfets ont échangé de localités, notamment à Fria, Dabola et Dinguiraye.

A Fria, Mme Gnalén Condé cède sa place au Colonel Mamadou Lamarana Diallo. Ce dernier était jusque-là le préfet de Dinguiraye. Le même acte présidentiel a muté Gnalén Condé à Dabola. Le désormais préfet de Dabola, Dr Ibrahima Barboza Soumah est, quant à lui, promu préfet de Dinguiraye.

A Fria, le départ de dame Gnalén Condé a été accueilli avec joie et c’est le même constat fait à Dinguiraye après le départ du préfet Mamadou Lamarana Diallo a indiqué le porte-parole du Mouvement «Dinguiraye d’Abord ». « C’est avec enthousiasme au niveau du mouvement des jeunes de Dinguiraye que nous avons appris hier nuit le décret de la mutation du préfet Mamadou Lamaranah Diallo à Fria. Nous sommes vraiment satisfait parce que c’était notre objectif », a-t-il lancé avant d’ajouter : « Si vous vous rappelez, à un moment donnée nous avions demandé son départ parce que depuis son arrivé à Dinguiraye, nous n’avons rien eu de bons avec lui surtout au niveau des malversations sociales attribuées à la préfecture. Donc, c’est une joie immense qui est au niveau de la jeunesse de Dinguiraye aujourd’hui », a déclaré Habib Diallo.

Contrairement à Fria et à Dinguiraye, la préfecture de Dabola pleure le départ d’Ibrahima Barboza Soumah. Les jeunes de cette localité rejette l’arrivée de celle qui était décriée par les femmes de Fria a fait savoir Abraham Kandas Komah, président du Mouvement Dabola d’abord pour Alpha Condé. « La ville de Dabola est vraiment sous un climat de tension. Depuis hier, nous avons appris la nomination de Gnalén Condé comme préfet et surtout qu’elle était déjà passée par Dabola. Donc aujourd’hui, la jeunesse est en train de réagir qu’elle ne veut pas de Gnalén par rapport à son passé. Nous avons eu un préfet récemment (Ibrahima Barboza Soumah ndlr) qui est venu changer l’image de Dabola. Il se bat corps et âmes aujourd’hui pour l’épanouissement de la ville de Dabola », a soutenu ce jeune de la localité.

Ces jeunes fidèles au Président Condé ne rejettent pas ces actes posés. Toutefois, ils lui demandent de revoir le décret de nomination de dame Gnalén Condé à la tête de la préfecture de Dabola.

Moïse Rama Fils