Dabola : quand Mme le préfet Gnalén appelle à la réconciliation

0
300

Conakry, Guinée : rejetée par les populations de Dabola, depuis sa nomination, Mme le préfet Gnalén Condé dit tendre « une main franche à tout le monde ». En tout cas, elle a affirmé dans son discours ce lundi.

Apparemment, le nouveau préfet de Dabola, semble avoir entendu les récriminations des populations de Dabola.

 » je serai à l’écoute des sages de nos mosquées et de nos Églises ; mais aussi de la Jeunesse et des Femmes de DABOLA pour réussir la réconciliation, condition sine qua none de paix et du progrès dans la cité » soutient-elle ce lundi.

« Je tends une main franche à tout le monde sans exception pour gagner le pari du développement local prôné par le chef de l’État, le Professeur Alpha CONDE, dont le mot d’ordre est Gouverner Autrement. Pour ma part, il faut privilégier le changement positif de comportements et de mentalités » affirme celle qui vient de quitter la Cité de l’Alumine.

« A tous les citoyens des communautés urbaines et rurales de DABOLA (les sages et les religieux, les femmes et les jeunes) pour une production accrue afin de garantir la paix et l’unité. Brave population vouée à l’agriculture, à l’élevage et à l’artisanat, je vous rassure un accompagnement pour le bien-être socio – économique des citoyens qui en ont tant besoin » poursuit-elle.

Par décret présidentiel, Mme Gnalén Condé a été limogée à la tête de la préfecture de Fria. Elle a été mutée à Dabola, une préfecture qui a une histoire avec elle, au regard de son premier passage. Une vague de mécontentement s’est emparée des jeunes et femmes de Dabola. Ces groupes ont rejeté en bloc cette nomination et sollicité du président un autre personnage.

Pour le moment, le bras de fer semble être favorable au camp présidentiel.