Kassory Fofana à propos des déguerpis : «Le gouvernement s’engage à rembourser»

0
375

Conakry-Guinée : Ce mercredi 21 avril, le Premier ministre guinéen, Dr Ibrahima Kassory Fofana, était l’invité de nos confrères Djoma Média, dans l’émission «On refait le monde». Au menu : la revue de l’actualité sociopolitique du pays, notamment le déguerpissement, la flambée des prix sur le marché, son passage devant le parlement guinéen, la visite du président de la république  à son domicile.

A la question de savoir à quoi les citoyens qui ont été touchés par l’opération de déguerpissement peuvent s’attendre, le Premier ministre a promis qu’ils vont être remboursés  par le gouvernement. « Tous ceux qui ont le titre de propriété présente les titres de propriétés aux autorités des localités concernées, le gouvernement s’engage à rembourser à titre de dommage subit  même s’ils se trouvaient sur un domaine  public », a-t-il rassuré.

Sur la flambée des prix sur le marché, Kassory Fofana a qualifié cela d’un phénomène mondial. « La flambée des prix est un phénomène mondiale, mais ce que je peux dire à mes compatriotes, nous le gouvernement guinéen, nous cherchons à atténuer les conséquences. Je vais vous donner un exemple : la baguette de pain, c’est 500 000FG. Allez au Liberia, vous savez c’est combien ? C’est 14 000 francs quand vous convertisse en FG. Le pouvoir d’achat du Guinéen est plus élevé que celui du Libérien. Cet exemple nous donne l’idée que quelque part quelqu’un est en train de compenser. C’est l’effort des industriels qui ont accepté de renoncer à une bonne partie de marge, l’effort du gouvernement qui est sacrifié, la douane que nous sommes à ce prix de 500 000 fg. Donc, la Guinée  s’en tire bien, la Guinée s’en tire mieux parce que les politiques publiques mises en place par le  gouvernement sont fortes et utiles », argue le PM.

En ce qui concerne les rumeurs sur l’augmentation du prix du carburant, le chef du gouvernement dit : « Le souci majeur du gouvernement, c’est d’aider les populations. Savez-vous que le gouvernent perd tous les mois 140 milliards sur le carburant. C’est vrai que le président de la République a demandé, mais il a ensuite demandé qu’on n’augmente pas, qu’on fasse l’effort de payer ces 140 milliards aussi longtemps que possible avec l’espoir que les prix vont baisser. Ce ne sont pas des prix fixes, mais si le prix ne diminue pas, on va être dans l’obligation d’ajuster ».

Sur la visite du président de la République à son domicile qui a fait autant de bruits, le Premier ministre soutient que c’est une visite fraternelle. Même que ce n’est pas une première que le président de la République le fasse. « Il a l’habitude de me rendre visite, c’est juste une visite fraternelle », insiste-t-il.

Parlant du statut du ministre de la Citoyenneté qui n’est pas encore jusque-là remplacé ni confirmé, Ibrahima Kassory Fofana a indiqué que le  ministère de la Citoyenneté sera défini dans les jours à venir.

Saraf Dine Condé