Délivrance des passeports biométriques en France : le prix jugé exagéré par les ressortissants

0
315

Conakry-Guinée: L’enthousiasme a fini par céder la place à la désolation chez certains ressortissants guinéens en France. Ce jeudi 22 avril, jour du lancement des opérations d’enrôlement pour les passeports, le prix fixé par les autorités guinéennes de ce document de voyage est jugé exagéré par nos compatriotes vivant dans l’hexagone.

En effet, pour un passeport d’une validité de 5 ans, ils vont devoir débourser 125 euro. Et pour un passeport d’une validité de 10 ans, il est fixé à 250 euro. Vu le contexte dû au COVID-19 et le Ramadan, ces Guinéens sollicitent auprès de l’État guinéen qu’une réduction soit faite sur les tarifs.

Ce Guinéen qui a requis l’anonymat se pose la question comment est-ce que les prix ont été fixé ? Il parle d’arnaque. « Il y a d’autres qui travaillent et d’autres non et même pour ceux-là qui travaillent, c’est trop chez pour eux. En Guinée, le passeport coûte 50 euro. Donc, je trouve que le prix est triplé pour nous et je pense que c’est de la sorcellerie, une pure arnaque », a-t-il dénoncé.

Quant à Mme Aminata Koulibaly qui vit en Italie avec son époux, l’Ambassade guinéenne l’a explicitement signifié que pour obtenir son passeport, la France est l’unique possibilité pour elle. « Les tarifs sont à 250 euro pour dix (10) et 125 euro pour cinq (5) ans comme prix des passeports. Imaginez, nous sommes deux (2) et bientôt trois (3). S’ils nous disent qu’on va devoir bientôt payer 750 euro pour nos passeports, mais où on va ? Où on va ? » s’est-elle lamentée au bout du fil avant d’ajouter : « Nous, notre transport de l’Italie à Paris, nos frais de séjour avant d’obtenir les documents. On aura trop de dépenses ».

Dans ce contexte, ces ressortissants guinéens sont partagés entre faire leurs passeports sur place, c’est-à-dire à Paris ou venir à Conakry le faire qui serait d’ailleurs la meilleure option car ils profiteront de l’occasion pour prendre les nouvelles de leurs proches. « Il serait mieux de venir en Guinée et faire la demande et revenir. Imaginez, 250 euro pour un passeport… il y a des moments ou le billet d’avion est à 500 ou 600 euro. Il serait judicieux de compléter pour entrer au pays afin de profiter de la famille, des amis et des proches », a suggéré cet autre Guinéen sous l’anonymat.

Le monde, notamment l’Europe secouée par la pandémie du COVID-19, rend encore la vie plus difficile pour ces Guinéens qui plaident pour une réduction des tarifs auprès des autorités.

Moïse Rama Fils