Pont de Madina : L’indiscipline généralisée se transforme en embouteillage interminable

0
397

Conakry-Guinée : Le tare de la circulation routière à Conakry se matérialise de jour en jour, par l’indiscipline à outrance des différents usagers. Ce lundi après-midi 26 avril, le pont du grand marché de Madina en était la preuve illustrative. Il était dans les environs de 15 heures lorsque les automobilistes venant du centre-ville de Kaloum commencèrent à emprunter la route contraire de l’autoroute pour remonter vers la banlieue.

Chemin faisant, nous avons eu l’occasion d’assister à cette scène de désordre presque habituelle dans cette partie. Ni loi ni l’ordre, seule l’anarchie dictait sa volonté sous les regards impuissants des policiers. On observait carrément les injures verbales des uns contre les autres. Personnes ne laissait la chance à l’autre de passer devant. Tout le monde était pressé comme si le chrono était lancé à la recherche du trésor.

Très remonté, cet usager du nom de Baillo n’en croyait pas de ses yeux. « Je suis exténué d’attendre, je suis à l’attente dans ma voiture il y a plus de trente minutes sans pour autant parcourir 10 mètres de trajet. Conakry est vraiment surpeuplé et il faut ajouter le manque criard d’infrastructures routières adéquates », s’est-il lamenté.

Dans cette atmosphère indésirable, un conducteur de mototaxi a également heurté un mendiant dans son espace de désolation cherchant ainsi à esquiver une policière qui voulait lui verbaliser pour un délit.

Pour l’heure, la situation reste extrêmement tendue, on ne sait point à quelle heure cette situation pourrait se désengorger sachant que nous sommes en pleine période de ramadan où tout le monde voudrait rompre le jeûne chez lui.

Amara Touré, depuis Madina