Carburant : « Le contexte fait peut-être que l’augmentation est inévitable » (Tibou Kamara)

0
321


Conakry, Guinée : « Ce n’est pas du bon vouloir du gouvernement » de procéder à l’augmentation des prix des produits pétroliers, réagit le porte-parole du gouvernement.

Le litre de l’essence ou du gasoil n’a pas changé ce 1er juin dans les stations d’essence. Le gouvernement maintient pour le moment les tarifs actuels. Nul ne sait encore jusqu’à quand. Le porte-parole du gouvernement rend la situation imputable au contexte international.

Tibou Kamara poursuit que la volonté du gouvernement est l’amélioration des conditions de vie de ses populations. Le porte-parole du gouvernement explique que l’augmentation ou pas du prix du litre de carburant est lié à un contexte international.

Sa crainte, a-t-il estimé, est le fait de ne pas augmenter le prix du litre et que les conséquences économiques soient désastreuses pour l’Etat, les finances publiques. Cet état de fait, insiste-t-il, aura un impact réel sur les populations. Pour illustration, M. Kamara cite l’exemple de l’ex Zaîre où l’Etat, en incapacité, s’est effondré et vu les opérations commerciales se faire à coup de devises étrangères.

Ce débat sur le prix du litre du carburant a mis de l’eau au moulin politique. Dr Ousmane Kaba, Cellou Dalein Diallo ou encore Sidya Touré ont contribué à démonter l’argument selon lequel l’Etat subventionnerait le prix du litre du carburant en faveur des populations. Leurs sorties, en croire, certains critiques, avec le contexte politique et social délétère, ont fait reculer le gouvernement sur la question.

« Ils ont dit ce qui les arrangeaient dans la propagande politique » réagit le porte-parole du gouvernement, Tibou Kamara dans cette émission de FIM FM ce matin.