Origine du Covid-19: la Maison blanche exhorte la Chine à partager les dossiers médicaux des chercheurs malades de Wuhan

0
449

Anthony Fauci, conseiller médical à la Maison Blanche, a exhorté jeudi 3 juin la Chine à partager les dossiers médicaux de neuf personnes ayant souffert d’une maladie similaire à un coronavirus avant le début de la pandémie, affirmant qu’ils pourraient aider à déterminer si le virus a pu provenir d’un laboratoire.

La théorie de la fuite de laboratoire, longtemps jugée improbable, a été relancée ces dernières semaines après la publication dans la presse américaine d’informations avançant que trois chercheurs de l’Institut de virologie de Wuhan avaient été hospitalisés en novembre 2019, présentant des symptômes compatibles avec le Covid-19, mais aussi avec ceux d’une «infection saisonnière».

Dans une interview publiée jeudi 3 juin dans le Financial Times, Anthony Fauci a déclaré que ces dossiers médicaux pourraient répondre à des questions cruciales sur les origines du Covid-19 à Wuhan, où a débuté une pandémie qui a fait plus de 3,6 millions de morts dans le monde. «J’aimerais voir les dossiers médicaux des trois personnes qui seraient tombées malades en 2019», a dit l’immunologue. «Sont-elles vraiment tombées malades, et si oui, de quoi?»

La Chine accuse Washington de diffuser des théories «complotistes»

Les chercheurs s’étant rendus dans une grotte abritant des chauves-souris dans la province chinoise de Yunnan, l’immunologue a affirmé qu’il était «entièrement concevable que l’origine du Covid-19 se soit trouvée dans cette grotte, et qu’il ait commencé à se propager naturellement ou soit passé par le laboratoire.» En mai, Anthony Fauci avait déclaré que si beaucoup de spécialistes «pensent qu’il est plus probable» que le Covid-19 soit «un événement naturel», ils n’ont «pas de réponse à 100%».

La Chine, qui combat farouchement l’hypothèse du laboratoire, a accusé Washington de diffuser des théories «complotistes» et démenti les informations sur l’hospitalisation des chercheurs de Wuhan. La thèse d’une origine naturelle, considérée comme la plus probable par une étude conjointe d’experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et chinois qui se sont rendus à Wuhan en début d’année, soutient que le virus est apparu chez les chauves-souris avant d’être transmis à l’homme, probablement via un autre animal.

lire la suite sur lefigaro.fr