Guinée-Zogota : du nouveau suite au refus d’exécution de décision de la CEDEAO par l’Etat

0
239

Conakry, Guinée : neuf (9) ans après les violences qui ont abouti à la mort de plusieurs personnes à Zogota, la Cour de justice de la CEDEAO a reconnu l’Etat guinéen coupable de violation des droits des citoyens.

Cette Cour a ainsi exigé à cet effet à l’Etat guinéen le paiement de 6 milliards de francs guinéens à titre de dommages et intérêts aux victimes et parents des victimes. 

Cette décision qui peine à être exécutée six(6) mois après par le régime de Conakry, regrette Me Frederick Foromo Loua.

« La Guinée n’a toujours pas l’intention d’exécuter l’arrêt de condamnation pour les graves violations des droits de l’homme perpétrées par les forces de défense et de sécurité (…) Nous avons organisé des rencontres avec l’agent judiciaire de l’Etat, mais tous ces efforts sont restés à ce jour vain. La Guinée affiche un mépris mais total pour le respect des droits de l’homme. Nous avons décidé de faire un rapport à l’attention de la commission de la CEDEAO puis qu’elle dispose d’un pouvoir de police pour faire injonction à la Guinée, afin que cette décision soit exécutée » annonce cet avocat des victimes.

En attendant l’exécution de cette décision de cette instance décisionnelle ouest africaine, le Ministère de la Justice annonce que le dossier est entrain d’être instruit par l’agent judiciaire de l’Etat.