Boubacar Diallo « Grenade » : « Je ne suis pas prêt à rencontrer Cellou Dalein Diallo… »

0
476

Conakry, Guinée : gracié par le Chef de l’Etat, le week-end dernier, Boubacar Diallo alias Grenade ne jettera pas du coup dans les bras de l’opposant Cellou Dalein Diallo. Et pout cause…

«Je n’irai pas rencontrer Cellou Dalein Diallo et sa femme parce qu’ils sont allés rencontrer d’autres en prison, pas moi. Je ne suis pas prêt à les rencontrer » affirme le jeune Boubacar Diallo au micro de FIM FM Guinée ce matin.

Après plusieurs années en prison, le fondateur de la section « Cailloux » de l’UFDG promet l’exemplarité au près des jeunes de sa génération.

« La prison a été une grande université pour moi. Par la prison, j’ai reçu à cultiver mon esprit comme les grands hommes. Tous les grands hommes, aux yeux du monde, avaient abandonné l’école….Mon projet est de construire mon avenir. Je confirme ce que j’ai dit au chef de l’Etat, au ministre de la Justice » insiste-t-il.

Où va-t-il aller ? Que va-t-il faire de sa vie ? Ces questions persistantes des chroniqueurs de « Mirador » ont concerné aussi l’aspect politique.

« Non, je n’irai pas au RPG. Si ma conscience me conseille d’aller  au RPG, je le ferai. Ce n’est pas un crime. Mais pour le moment, je n’ai pas décidé. –Avant- C’est ma conscience qui m’a dit d’aller à l’UFDG » dit M. Diallo à propos de son projet futur.

A propos des études  financées par l’UFDG à Dakar afin qu’il y réside, il rétorque.

« Non l’UFDG avait financé ses intérêts. Hadja Halimatou Dalein m’a dit de rester à Dakar pour ma sécurité » tout comme plusieurs appels, révèle Boubacar Diallo.

A ses jeunes amis de la section Cailloux, Boubacar Diallo leur conseille de bien cogiter sur sa situation et se comporter bien. Car il avait été condamné à 10 ans de réclusion.

« J’ai vécu des moments extrêmement difficiles faits de tortures » et de privation en prison.