Guinée : la COPED, une nouvelle coalition politique dans l’arène !

0
570

Conakry-Guinée : La COPED entendez Coalition pour le progrès et la démocratie, c’est le nom de cette coalition qui réunit en son sein plusieurs partis politiques. Il s’agit du  PADES de Dr Ousmane Kaba, le PDG-RDA de Mohamed Touré, le RRD de Abdoulaye Kourouma, le MND de Ousmane Doré, le  PGSD d’Élie Kamano, le PPD de Boubacar Diallo et la NGR de Abé Sylla.

Les activités de cette coalition a été officiellement lancé ce jeudi 24 juin à la Maison de la presse à Kipé, commune de Ratoma.

Dans sa déclaration, le président de la COPED a expliqué les raisons de sa création. «Du point de vue politique, nous assistons à une bipolarisation de la vie politique. Cette situation laisse peu d’espace aux autres acteurs de la vie politique de notre pays, mettant ainsi en péril l’esprit du multipartisme et de la démocratie véritable. Si l’on veut sortir la Guinée de ce marasme sociopolitique, il est indispensable que les forces politiques réellement attachés à l’unité de la nation et à son devenir unissent leurs efforts. C’est pourquoi les partis politiques signataires de la charte décident ensemble de la création d’une coalition politique dénommée COPED», a indiqué Dr Ousmane Kaba.

Dr Kaba est également revenu sur les objectifs de cette coalition : «La COPED se fixe pour objectif de :

  • Offrir une plateforme de réflexion, d’échange et de débats sur les grandes questions politiques, économiques et sociales de notre pays ;
  • Promouvoir la démocratie en défendant les principes démocratiques, de liberté, de justice sociale et de lutte contre l’impunité ;
  • Promouvoir les valeurs de paix et d’unité nationale ;
  • Améliorer les structures et les mécanismes de consultations électorales pour les rendre justes et transparentes afin de prévenir les crises post-électorales».

Les leaders assureront alternativement la présidence de la coalition selon une périodicité d’un an. Le secrétariat exécutif et les éventuelles commissions techniques seront discutées et convenues par le collège des leaders.

Oumar Camara