Grève dans les banques : « Nous demandons à tous les travailleurs du secteur financier de se tenir en alerte » (Abdoualye Sow, FESABAG)

0
570

Conakry-Guinée : Ce lundi 05 juillet, la Fédération Syndicale des Travailleurs des Banques et Assurances de Guinée a rencontrée les responsables de la Banque Centrale de la République de Guinée afin d’amorcer les négociations dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs du secteur bancaire guinéen. Selon Abdoulaye Sow, secrétaire général de la FESABAG, ces négociations se tiendront devant l’inspecteur général du travail qui sera l’arbitre dans les négociations.

Dans sa plateforme revendicative, la FESABAG réclame la révision de la convention collective initiée depuis 1993, révisée pour la première fois fois en 2004, qui doit être révisée et adaptée au contexte actuel du pays. Elle permettra de définir l’ensemble des facteurs contribuant aux revenus des travailleurs dont entre autres la prise en compte de diplômes, l’évolution au sein de la banque en termes de grade, le salaire de base et primes.

A la sortie de cette réunion avec la hiérarchie de la BCRG qui n’a duré qu’une heure maximum, Abdoulaye Sow s’est réjoui de l’observation du mot d’ordre des assemblées tenues dans les différentes banques du pays qui a, en quelques sorte, impacté sur le déroulement normal des activités. Pour lui, c’était juste de montrer aux travailleurs le contenu de leur préavis de grève qui court du 1er juillet jusqu’au 15. Date à laquelle s’ils ne sont compris, ils seront obligés d’aller en grève. Parlant du son constat depuis ce matin, le secrétaire général de la Fédération Syndicale des Travailleurs des Banques et Assurés de Guinée dit : « Il y avait des assemblées, il y avait des banques qui avaient ouvert mais dans le hall, il y avait l’assemblée générale. La BICIGUI par exemple, nous l’avons fait au 7ème étage, à l’ECOBANK, c’est dans la salle d’accueil. Donc, dans toutes les banques, il y avait assemblée générale. Vous l’avez surement constaté, c’est une grande victoire pour nous parce que nous avons démontré en tant que FESABAG que nous sommes capables de nous mobiliser et devant l’essentiel, c’est l’unité totale pour que nous puissions satisfaire les conditions de vie et de travail des travailleurs du secteur financier ». Il a lancé un appel à tous les travailleur du secteur bancaire : « Nous demandons à tous les travailleurs du secteur financiers de se mobiliser, de se tenir en alerte et d’accompagner la commission négociation et le bureau exécutif national de la FESABAG pour que nous puissions réussir à bâtir une convention collective adaptée, conforme à nos attentes qui satisfassent aux intérêts supérieurs de travailleurs du secteur financier ». Au cas ou rien n’est trouvé en terme de consensus, Abdoulaye Sow prévient que la FESABAG ira en grève générale et illimité sur toute l’étendue du territoire national.


Moïse Rama Fils