Condamnation d’Elie Kamano : Son avocat pique une colère noire

0
535

Conakry-Guinée : L’artiste et désormais homme politique, Elie Kamano, a été fixé sur son sort ce mercredi 7 juillet au Tribunal de Première Instance de Kaloum dans l’affaire l’opposant à l’ancien Président de la FEGUIFOOT, Salifou Camara Super V.

Accusé pour  injures et diffamation par le biais d’un système informatique, à la requête de l’ancien de l’ancien président, ce tribunal l’a reconnu coupable et l’a condamné au paiement de 50 millions GNF à titre de dommage et intérêt. S’agissant de l’action publique, sa peine a été ajournée au 14 juillet 2021. Il est demandé à l’artiste de supprimer la vidéo incriminée, de présenter des excuses publiques à Super V non seulement sur sa page Facebook, mais aussi dans cinq organes de presse. En attendant, le juge Mohamed Diawara lui enjoint et dans un délai de 5 jours.
Cette décision a provoqué une colère noire chez son avocat Me Salifou Béavogui qui, à la sortie du verdict, a demandé qu’on foute la paix à son client, car pour lui, Elie a trop souffert : «M. Elie Kamano n’est pas n’importe qui dans ce pays. Je voudrais qu’on lui colle la paix maintenant. M. Elie a trop souffert, chaque fois qu’il y a un événement en Guinée, chacun peut parler, personne ne peut être inquiétée. Mais lui dès qu’il parle tout de suite, on le poursuit en justice, il est persécuté, intimité, emprisonné et dès fois, il a même envie d’aller en exil».
«La décision qui est intervenue, c’est une première pour moi. Je n’avais jamais dans ma carrière une telle décision. Le juge le retient pour injure et diffamation alors qu’en réalité, il n’y a pas de diffamation. Parce que la diffamation porte sur des imputations et allégations, des faits précis (…) On lui demande de supprimer la vidéo qu’il a publiée, de faire des excuses publiques dans cinq (5) organes de presse qui ont été désignés, de ramener les résultats de toutes ces publications le mercredi prochain. La peine de prison est ajournée, c’est-à-dire que, si on devait l’amener en prison est annulé le temps pour lui de présenter des excuses publiques, de ramener ces résultats et qu’on le mette dans les dossiers. Après le juge verra ce qu’à lieu de faire. Et ensuite, il est condamné à payer 50 millions pour avoir simplement dit que Super V est un ennemi de la Guinée. Mais de qui se moque-t-on ? C’est quel genre de décision ça ? Je n’ai jamais vu une telle décision. Un juge prend sa décision et dit qu’il faut l’exécuter avant le 14. Nous ne ferons jamais cela. M. Elie Kamano est un homme complet et courageux qui a passé beaucoup de situations plus douloureuses, plus compliquées que celle-ci« , déclare l’avocat. Et de conclure : «J’ai immédiatement relevé appel de la décision. Je souhaite que le dossier soit transmis à la Cour d’Appel. Nous savons désormais qu’au Tribunal de Première Instance de Kaloum, il y a une coalition contre lui pour le nuire».
Moïse Rama Fils