Covid-19 : L’ANSS à pied d’œuvre contre les variants « Delta et ETA »

0
279

Conakry-Guinée : Pour renforcer la lutte contre la propagation du coronavirus qui a d’ailleurs pris une nouvelle dimension en Guinée, notamment l’apparition de deux nouveaux variants ‘’Delta venu de l’Inde’’ et le variant ‘’ETA’’ venu du Nigeria, l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire en partenariat avec les medias publics guinéens se sont concertés mercredi 14 juillet 2021 au ministère de l’Information et de la communication. Objectif ? La mise en œuvre des voies et moyens pour endiguer cette maladie avec les mediums publics.

L’idée était de savoir quelle stratégie faut-elle mettre en application pour contenir ces nouveaux variants (delta et Eta) avec l’apport de la presse publique guinéenne. Ainsi, plusieurs propositions de part et d’autre allant dans le sens d’une synergie entre les radios rurales, la télévision nationale et la presse écrite (Horoya) permettant de renforcer les sensibilisations liées au danger de la covid-19 et ces variants à travers des émissions radiophoniques et les communiqués dans les journaux d’état.

Face à cette situation embarrassante, le chef unité de mobilisation sociale de l’ANSS, Cheick Oumar Magassouba, est revenu sur le motif de ladite rencontre : «L’objectif de la rencontre est d’harmoniser les interventions dans le cadre de la diffusion des messages, des spots et des activités de communication afin que toutes les parties prenantes notamment les organes de presse publique soient impliqués dans le processus de la relance des activités de riposte contre la Covid dans notre pays».

Dans la même dynamique, il a précisé l’apparition de deux nouveaux variants dans le pays et de leur provenance. «Il y a deux variants qui viennent d’être notifiés en Guinée, à savoir le variant delta et le variant Eta. Le variant delta est indien et le variant Eta est nigérian. Pour faire face à ces variants qui sont virulents, nous avons élaboré un nouveau plan, c’est-à-dire le renforcement de toutes nos activités sur le terrain à travers la vaccination, la sensibilisation, la synergie et le dépistage massif», a indiqué Cheick Oumar Magassouba.

Une mesure exhortée par les autorités guinéennes qui en fait toutefois une priorité lors du dernier Conseil interministériel sur qui la santé publique constitue une mission capitale.

Présents à ladite rencontre, les responsables des médias publics ont, tout à tour, exprimé leur disponibilité en vue de contenir cette pandémie qui a endeuillé tant de familles et ralentit notre économie nationale.
Amara Touré