Libération de prisonniers politiques : « Je me retrouve dans l’esprit de ce que le Président est en train de faire » (Honorable Mamadou Sylla)

0
465

Conakry-Guinée : C’est très tôt ce samedi 17 juillet matin que les quatre cadres du principal parti de l’opposition guinéenne notamment El hadj Ibrahima Cherif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé et Abdoulaye Bah ont quitté la maison centrale de Conakry où ils étaient incarcérés depuis 9 mois.

Interrogé par 224infos ce samedi sur cette libération conditionnelle de ces détenus politiques, l’honorable El hadj Mamadou Sylla, chef de fil de l’opposition parlementaire, s’est tout de suite réjoui de cette libération conditionnelle. Pour lui, la libération des détenus politiques était inscrite en priorité dans le mémorandum que son cabinet avait adressé au Président Condé il y a quelques mois seulement. «Je me retrouve dans l’esprit de ce que le Président est en train de faire parce que quand j’ai été visité les prisonniers, l’atmosphère était trop tendue. Plusieurs personnes étaient encore en prison, mais j’avoue que quand je suis pas, j’ai demandé que la justice diligente vite le dossier de ces gens-là», a-t-il rappelé.
L’honorable Mamadou Sylla dit s’opposer autrement, c’est pourquoi, tout acte posé par le président qui va dans le sens de la paix et de l’unité du pays, il l’apprécie : «On remercie le Président parce qu’on sait comment ça marche. Obligatoirement, il a dû donner son accord, donc on le remercie. C’est pourquoi moi je dis que je suis de l’opposition. Je m’oppose, mais tout ce que le gouvernement fait qui est bon, que le président Condé pose des jalons qui sont bons pour le pays, je le félicite pour cela».

Moïse Rama Fils