France : « stopper l’immigration actuelle », le projet de Valérie Pécresse, premier candidat déclaré à la présidentielle

0
324

Il n’y a désormais plus de doute. La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, annonce dans les colonnes du Figaro ce jeudi sa candidature à l’élection présidentielle de 2022.

«Je suis candidate à la présidence de la République pour restaurer la fierté française. Je ne supporte plus qu’on parle au lieu d’agir », affirme l’ex-LR. « Nous devons rompre avec dix ans de mauvais choix, de demi-mesures, d’indécisions, et en fin de compte l’affaissement de notre pays », ajoute-t-elle.

Invitée du « 20 Heures » de TF1 ce jeudi soir, la présidente de « Libres ! » « compte se présenter à la primaire de la droite en « femme libre » », indique le quotidien. Elle devrait en faire l’annonce sur la plus grande chaîne d’Europe.

La désormais candidate, qui dit vouloir « remettre le pays en ordre », dit ne pas craindre une primaire à droite« Nous avons un devoir d’unité et de jouer collectif, car il faut un seul candidat de l’alliance de la droite et du centre pour l’alternance. Je n’ai pas peur de la primaire. Je ferai tout pour gagner et rassembler. »

« Il faut stopper l’immigration actuelle »

Face à l’insécurité, Valérie Pécresse estime que « la priorité numéro un, c’est notre justice à qui on doit donner, enfin, les moyens de défendre les victimes, avec une culture du résultat », citant notamment la « comparution immédiate systématique pour les flagrants délits » et des « jugements rendus  appels compris  en moins de six mois pour toutes les violences et délits du quotidien ».

Elle juge également qu’«il faut stopper l’immigration actuelle », estimant que « tous les dispositifs d’entrée en France sont détournés ». Valérie Pécresse propose notamment de « systématiser les tests osseux » pour les migrants mineurs isolés et de conditionner aux ressources le regroupement familial.

L’OBS avec 20mn