BEPC : 5 568 candidats sont au rendez-vous dans la commune de Matam

0
437

Conakry-Guinée : Le Brevet d’études du premier cycle (BEPC) a démarré ce lundi 26 juillet sur toute l’étendue du territoire national. A Matam, c’est le Directeur communale de l’Education, accompagné  par le maire  de la commune, Seydouba Sacko, qui a lancé l’épreuve de rédaction.

Dans cette commune, ils étaient plus de 5 568 candidats appelés à affronter les épreuves du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) dont 2 709 filles repartis en 13 centres.

Selon le directeur communal de l’éducation de Matam, M. Ibrahima 2 Barry, toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour le bon  déroulement de cet examen de l’année scolaire 2020-2021. «Aujourd’hui, nous avons lancé les épreuves de la Rédaction et de la Mathématique pour l’ensemble des élèves pouvant affronter cet examen 2021. Nous avons mis des gros kits de lavage régulier des mains à la rentrée du centre. Ensuite, nous avons procédé au contrôle à la devanture des salles de classes avec des détecteurs de métaux afin de vérifier si un candidat puisse dérouter sur les mesures prises par les autorités. A ce niveau, nous n’avons pas encore rencontré des anomalies», dit-il. Dans la  même optique, M. Barry a mis un accent particulier sur la situation des candidats dépourvus des cartes. «En ce qui concerne sur la situation des  candidats qui n’ont encore retrouvé les  cartes scolaires normales pour leur permettre d’être conforme aux dispositions légales». Il a également rassuré  les candidats que toutes les dispositions sont prises pour régler ces imperfections constatées sur le terrain. «Après le lancement des épreuves de cette première journée, nous avons assuré les candidats se trouvant dans cette situation après les premières épreuves de se retourner à la DCE de Matam afin de corriger ces anomalies constatées dans les dernières heures», a-t-il recommandé. Et de conclure : «Les surveillants ne devraient  pas effrayer les candidats. Car, ce sont les futurs cadres de demain, on doit les encourager pour ne pas qu’ils soient  paniqués. Parce que nous avons pour slogan tolérance zéro».
Ainsi, ledit examen prendra fin le jeudi 29 juillet prochain par les épreuves de chimie et de l’histoire.

Amara Touré