Prorogation de l’état d’urgence : « l’Etat prend des décisions unilatérales »…(Valy Sacko, entrepreneur)

0
377

Conakry, Guinée : depuis quelques mois déjà, les tenanciers des bars, restaurants et motels ne cessent de révéler leur calvaire depuis l’apparition de la pandémie de covid-19 dans le pays.  Cette décision du gouvernement concernant la prolongation  des restrictions sanitaires vient à nouveau  compliquer la situation pour ces prestataires.


Valy sacko, le  président de l’association guinéenne des tenanciers, qualifie que cette décision de l’état de unilatérale.


« L’Etat guinéen prend des décisions unilatérales sans penser aux conséquences des personnes qui sont concernées. Depuis l’apparition du COVID-19, le secteur le plus touché est le secteur du ministère du Tourisme et de l’Hôtellerie. On a été ni accompagné, ni subventionné et quand il y a bavure policière nous en sommes victimes. C’est vraiment dommage parce que nous sommes des entrepreneurs qui ont investit et qui sont aujourd’hui à la marge de tout » regrette-t-il.


Pour éviter que ce secteur plonge dans une crise économique, Valy sacko propose des solutions comme la vaccination des citoyens contrairement à la fermeture de ces lieux de loisirs.


 »Aujourd’hui, moi je prône qu’il (Gouvernement ndlr)accepte qu’on aille dans le sens de la négociation et de la sensibilisation, c’est-à-dire à la vaccination. Si le nombre de personnes  vaccinées est plus élevé aujourd’hui, pourquoi ne pas ouvrir parce que c’est ce qui a été fait dans les autres pays. Mais s’ ils prennent des décisions unilatérales, nous savons tous que le COVID-19 existe, mais si le covid ne tue pas, la famine peut tuer. A partir du moment que depuis l’apparition de la pandémie, nous, nous tirons le diable par la queue » a déploré Valy Sacko, président des tenanciers des bars, restaurants et motels.


 Il faut rappeler que ces mesures sanitaires prises à nouveau par l’Etat  guinéen durera cette fois-ci trois mois.

Moïse Rama Fils