Justice : Le bureau de consultation gratuite dresse le bilan de ses activités

0
389

Conakry-Guinée : Le Bureau de consultation gratuite des enfants en conflit avec la loi était face à la presse ce vendredi 30 juillet à Conakry. Objectif ? Informer l’opinion nationale et internationale des activités qu’il a puis réalisé depuis sa mise en place à ce jour.

Me Koné Aimé Christophe Labilé, secrétaire général de bureau de consultation gratuite, reviens sur les activités de la phase pilote de ce projet. «Pour la phase préliminaire de trois mois allant du mois de novembre 2020 à février 2021, il était prévu de prendre en charge 50 dossiers, mais par nécessité et la force des choses, le BCG a pris en charge 84 dossiers répartis entre les avocats du pool. Sur les 84 dossiers, 60 ont connu une suite judiciaire, soit un dépassement de 10 dossiers par rapport à l’objectif de départ», affirme le secrétaire général du bureau de consultation gratuite (BCG).

Cette première phase aboutissant à une note de satisfaction a poussé le partenaire technique et financier qu’est l’UNICEF à reconduire le partenariat de 3 mois avec pour objectif le traitement de 75 dossiers. Selon Me Christophe Labilé, la particularité de cette deuxième phase est la prise en charge des dossiers de l’intérieur du pays dont 5 de Macenta, 10 de pita et 1 de Dabola. «Si à la phase pilote, tous les dossiers traités relevaient des juridictions de Conakry et particulièrement du tribunal pour enfants, à cette seconde phase, il y a des dossiers de l’intérieur du pays qui sont pris en charge par le BCG et ce, pour essayer d’assumer sa vocation sur toute l’étendue du territoire national».

Pour ce qui est de l’évolution des 75 dossiers, Me Labilé dira que : «Dossiers jugés 15, nombre de personnes ayant recouvrés leur liberté 10, nombre de personnes condamnées à une peine privative de liberté 5, dossiers en cours de jugement 13, dossiers en attente de jugement 30, dossiers en cours d’instruction 16».

Sur les 74 dossiers reçus par le bureau de consultation gratuite des enfants en conflit avec la loi, les infractions les plus élevées sont entre autres : 10 cas d’attroupement et manifestation illégales, 21 cas de vol, 19 cas de viol et 2 cas de cas meurtre.

Le bureau de consultation gratuite a pour mission de coordonner un pool d’avocats qui assiste juridiquement et judiciairement tous les mineurs en conflit avec la loi.

Oumar Camara