Monnaie guinéenne : «Elle se porte de mieux en mieux» (Loucény Nabé, gouverneur de la BCRG)

0
478

Conakry-Guinée : Selon le gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), malgré la pandémie de coronavirus qui a agenouillé plusieurs économies mondiales, la  monnaie guinéenne se porte mieux par rapport à beaucoup de pays en Afrique.

 Loucény Nabé a justifié ses propos ce lundi 9 août sur les ondes de la radio FIM FM où il était l’invité. «Je vais dire que malgré tout ce qui se dit le franc guinéen se porte mieux. En tout cas, il se porte mieux que beaucoup de monnaies qui sont dans la même situation que nous. En Afrique de l’ouest et de l’Afrique de façon générale, même les pays du Maghreb, aucun pays en matière de la tenue de la valeur de la monnaie ne fait mieux que nous. En Afrique aujourd’hui, les pays qui ont leur monnaie nationale, aucun pays ne fait mieux que nous. Ce résultat repose sur le simple fait que l’appréciation de la monnaie, c’est la stabilité dans le temps. Je vais vous dire de 1985 à 2011, la valeur du franc guinéen s’est dépréciée de l’ordre de 1 500%. Autrement dit, elle a été divisée de plus 15 la valeur de la monnaie guinéenne de 1985 à 2011», a-t-il soutenu. Et de poursuivre : «De 2011 à 2021, cette dépréciation était à l’ordre de 60% et entre 2020 et 2021, la monnaie guinéenne s’est appréciée de l’ordre de 2%. Non seulement dans le principe par rapport à elle-même, mais aussi dans la comparaison entre les deux cours. Le cours du marché officiel et celui du marché parallèle. A certains moments, la différence entre ces deux cours entre 1985 et 2021 est allée jusqu’à 35 à 40%. Aujourd’hui, il est à tout moment inférieur à 1%. Quelque fois d’ailleurs, la différence est négative en faveur du cours officiel. Je ne dis pas que nous faisons mieux que tout le monde, je dis tout simplement qu’aucun ne fait mieux que nous. Je vous assure que notre monnaie aujourd’hui se porte mieux, elle ne s’est jamais portée mieux que maintenant et il y a de l’espoir qu’elle se porte de mieux en mieux».

A noter qu’au cours de son intervention dans cette émission, Loucény Nabé n’a pas manqué de soutenir la hausse du prix des produits pétroliers intervenue le 3 Août dernier qui  est passé de 9 000 à 11 000 francs guinéens. Pour lui, cela se justifie par la hausse du prix du pétrole par le marché international.

Moïse Rama Fils