Cadre de dialogue politique et social : «Nous souhaitons que la représentativité de l’opposition soit revue» (Bah Oury, UDRG)

0
324

Conakry-Guinée : Le Premier ministre, Kassory Fofana, a invité le 9 août, les parties prenantes au cadre permanent de dialogue politique et social à désigner leur représentant. En ce qui concerne les partis de l’opposition, Bah Oury, le président de l’UDRG, a fait savoir ce mercredi 11 août que le chef de file de l’opposition parlementaire a déjà entrepris des démarches dans ce sens quand.

Selon lui, les consultations sont en cours : «Depuis des mois, on attendait cette date qui permet de meubler le secrétariat permanent du cadre de dialogue parce que c’est ça qui va permettre d’enclencher le processus politique permettant, autour de la table, d’envisager les moyens de régler nos problèmes en Guinée. Donc, nous avons salué cette initiative, nous sommes en train de nous concerter, de nous préparer, cela dans les meilleurs délais. Depuis hier soir, le chef de file de l’opposition a déjà pris contact avec d’autres formations ou plateforme d’alliance que ce soit l’ANAD, celle de Dr Ousmane Kaba, l’UFR pour envisager une attitude convergente par rapport à cette question. Donc, les discussions vont avoir lieu et nous souhaitons au plus tard dans la première semaine du mois de Septembre. Qu’il ait une décision qui soit arrêtée en commun accord. Et entre temps, nous souhaitons que la représentativité de l’opposition notamment soit revue pour assurer une plus grande exclusivité disons de toutes les sensibilités du pays».

Pour Bah Oury, il faut favoriser le dialogue entre les acteurs politiques et sociaux et éviter les confrontations.

Moïse Rama Fils