Ebola en Côte d’Ivoire: «La demande de reconfirmation faite par la Guinée est en lien avec le règlement sanitaire international» (OMS)

0
410

Conakry-Guinée : Il n’existe aucune preuve de la présence du virus Ebola en Côte d’Ivoire, après de nouvelles analyses de l’Institut Pasteur de Lyon (France) sur les prélèvements réalisés sur une jeune guinéenne présentée par les autorités ivoiriennes comme infectée à mi-août. L’information a été confirmée ce mercredi 1er septembre en Guinée par le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Expliquant la démarche des deux pays (Guinée et Côte d’ivoire), Georges Alfred Ki-zerbo a indiqué que la démarche des deux pays dans le cadre de l’éclaircissement du diagnostic était tout à fait conforme au règlement sanitaire international. «La demande que la Guinée a faite est tout à fait en lien avec le règlement sanitaire international. Il est demandé à un pays qui fait une déclaration de s’assurer que les centres d’excellence dans le domaine en particulier les maladies à virus hémorragique s’en saisissent pour une triangulation et une confirmation définitive. Je crois que c’est ce qui a été fait avec un certain délai, c’est-à-dire qu’entre le premier test et le deuxième, il s’est passé un certain délai (…) La Côte D’Ivoire a décidé de se tourner vers un autre centre d’excellence qui est à Lyon et c’est à partir de ce centre-là qui est aussi un centre bien connu en Guinée que le deuxième test est revenu négatif et donc démentant la première déclaration. Donc, les autorités ivoiriennes ce qu’elles ont fait hier est aussi en lien avec le règlement sanitaire international. Autant on peut déclarer un cas, on peut aussi déclarer un non cas» a expliqué le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé en Guinée.

Moise Rama Fils